François Legault

Élections partielles: Legault veut servir une «leçon» aux libéraux

À quatre jours de l'élection partielle dans Jean-Talon, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, croit que les électeurs de cette circonscription, particulièrement ceux de la classe moyenne, doivent «donner une leçon» et envoyer un «message clair» aux libéraux au sujet de la hausse des taxes et des tarifs.
À l'occasion du bilan de campagne dans ce comté, en compagnie de son candidat Alain Fecteau, le chef caquiste a insisté sur l'importance de «sanctionner les libéraux» lundi. «Je ne peux pas croire que le Parti libéral ne paiera pas pour avoir menti aux Québécois au sujet de la hausse des tarifs», lance M. Legault, souhaitant que ce soit «le début de la fin du cynisme» en matière de «promesses rompues».
Forteresse libérale depuis des décennies, Jean-Talon a toujours été tenue pour acquise par le PLQ, croit M. Legault, ajoutant que la CAQ offre l'avantage d'être le seul parti «qui veut faire le ménage» et stopper la hausse des tarifs et des taxes, tout cela grâce à un plan économique de 2 milliards $.
Constatant une grogne contre Hydro-Québec depuis quelques semaines, le chef caquiste croit que la nomination d'un nouveau pdg à la tête d'Hydro-Québec, Éric Martel, ne changera rien à la conduite des affaires à la société d'État. «Il n'a pas les mains libres pour gérer comme il faut. Il a les mains attachées avec des commandes politiques pour acheter quelques comtés en Gaspésie», estime-t-il, en faisant référence au programme de développement de l'énergie éolienne.
«Non seulement Philippe Couillard a menti aux Québécois, mais il est plus démagogique que n'importe quel premier ministre qu'on ait connu, lui qui avait promis de faire de la politique autrement et de s'élever au-dessus des autres.»
Aussi fédéraliste
Aux électeurs de Jean-Talon, il demande de cesser de succomber à la «vieille cassette constitutionnelle» du Parti libéral qui se présente comme le seul parti fédéraliste québécois. «Je vous le dis : jamais la CAQ ne fera un référendum sur la souveraineté.»
François Legault brossera dimanche le bilan de campagne de sa formation dans Chauveau.
Domaines patrimoniaux : la Ville doit refaire ses devoirs, selon le candidat caquiste dans Jean-Talon
Le candidat caquiste dans Jean-Talon, Alain Fecteau, estime que la Ville de Québec doit refaire ses devoirs dans le dossier des grands domaines patrimoniaux de Sillery.
S'il souhaite un «compromis» entre les autorités municipales et la population en grogne, M. Fecteau croit que le PPU (programme particulier d'urbanisme), dans sa version actuelle, «doit être largement modifié pour qu'il puisse être accepté» par les opposants, d'autant plus qu'il «détruit une grande partie» du milieu de vie de plusieurs citoyens, croit-il, en faisant référence au faubourg Saint-Michel.