Régis Labeaume

Élections fédérales: Labeaume réclame de l’argent pour le logement social

Régis Labeaume demande aux candidats aux élections fédérales de s’engager à lui donner un accès prioritaire pour l’obtention des terrains inutilisés du fédéral, dont celui de la Défense nationale à Sainte-Foy, pour y construire du logement abordable.

Depuis 2008, plus de 3500 nouvelles unités ont été livrées, grâce à l’appui du gouvernement provincial. La Ville a déjà l’accord du gouvernement Legault pour 1000 logements supplémentaires, mais selon le maire de Québec, il manque des fonds pour acquérir des terrains qui coutent de plus en plus cher.  

«On dit au gouvernement, ce qu’il manque dans votre programme, vous mettez énormément d’argent dans le logement social [...], mais il y a un trou dans votre programme, c’est l’argent pour acquérir les terrains», plaide Régis Labeaume.

Il demande donc au futur gouvernement fédéral de créer un fonds de 30 millions $ dédié à l’achat de terrains. M. Labeaume souhaite également que les terrains ou les bâtiments excédentaires appartenant au gouvernement fédéral sur son territoire puissent être offerts à la Ville de manière prioritaire. 

Selon M. Labeaume, la Ville a ciblé une trentaine de terrains potentiels, dont 11 qui pourraient être qualifiés d’excédentaires par le gouvernement fédéral. «Le gouvernement fédéral, sur tout le territoire du pays, a des terrains qu’il n’utilise pas. Ce qu’on lui dit, c’est rendez ces terrains-là excédentaires, accélérez le processus pour que les villes soient le premier preneur. Quand le fédéral rend un terrain excédentaire disponible, ça prend des années à tomber dans les mains de quelqu’un», a-t-il expliqué.

Le maire cible particulièrement les terrains de la Défense à Sainte-Foy que la nation huronne-wendat aimerait aussi récupérer. «Le plus intéressant, actuellement, c’est évidemment celui de la Défense. C’est le plus grand et celui qui est le moins compliqué parce qu’il est prêt à bâtir. Je pense que des logements sociaux là, pour la Ville de Québec, au lieu d’un casino, ça serait pas mal mieux. On est sûr de notre coup», a-t-il fait valoir, décochant au passage une nouvelle flèche au grand chef de la nation huronne-wendat Konrad Sioui, qui revendique également les terrains. 

En plus de logements sociaux, la Ville réserverait ces terrains-là pour favoriser la mixité sociale avec différents types d’habitations. 

Enfin, M. Labeaume demande un assouplissement du programme fédéral d’incitatif à l’achat d’une première maison afin de rendre admissible la mise de fonds offerte dans le cadre du programme Accès Famille de la Ville de Québec.

AbonnezvousBarometre