Lors de son discours, Gilles Duceppe a fait valoir que l'avenir du Bloc québécois était assuré pour les quatre prochaines années.

Duceppe confirme qu'il quitte la direction du Bloc québécois

Gilles Duceppe quitte la direction du Bloc québécois. Il l'a confirmé jeudi lors d'une conférence de presse à Montréal au cours de laquelle il a dit quitter ses fonctions avec le sentiment du devoir accompli.
Lors de son discours, il a fait valoir que l'avenir de sa formation était assuré pour les quatre prochaines années.
Lors des élections fédérales, lundi, M. Duceppe a été défait dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie, par la députée néo-démocrate sortante Hélène Laverdière.
Le Bloc a obtenu dix sièges, comparativement à quatre aux élections de 2011, mais a atteint un creux dans les suffrages exprimés.
Âgé de 68 ans, M. Duceppe était sorti de sa retraite cet été, avant le début de la campagne électorale, pour prendre le relais du chef d'alors, Mario Beaulieu, qui a été élu député de la circonscription de La Pointe-de-l'île, lundi.
Rhéal Fortin, un avocat qui a été élu lundi dans la circonscription de Rivière-du-Nord, agira comme chef intérimaire du Bloc québécois pour les travaux parlementaires. Louis Plamondon, doyen des députés bloquistes, sera le président du caucus.