Bernard Drainville estime que le premier ministre Philippe Couillard est en train de céder au reste du Canada le contrôle du développement énergétique et la souveraineté énergétique du Québec.

Drainville lancerait sa campagne à la direction du PQ dimanche

Le député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, lancera sa campagne à la direction du Parti québécois dimanche prochain dans sa circonscription, a annoncé Radio-Canada, dimanche soir, citant des sources au sein de son organisation.
Ces sources ajoutent que le député irait chercher son bulletin de candidature lundi à la permanence du Parti québécois.
Comme ministre au sein du gouvernement de Pauline Marois, M. Drainville a fait adopter une série de lois sur la probité et a présenté le projet de Charte des valeurs qui n'a jamais été adopté.
M. Drainville avait fait le saut en politique en 2007 après une carrière de journaliste.
Martine Ouellet, députée de Vachon, a été la première à se lancer dans la course. Elle a été chercher son bulletin de candidature mardi.
Deux autres candidats potentiels de premier plan, Pierre Karl Péladeau et Jean-François Lisée, ont eu des échanges musclés récemment. M. Péladeau refuse catégoriquement de se départir de son empire de presse, quelles que soient les pressions en ce sens exercées par M. Lisée.
Le prochain chef du PQ sera connu le 15 mai, ou le 22 mai si un deuxième tour s'avère nécessaire. La campagne s'étirera donc sur sept longs mois et demi.
Pour qu'une candidature soit valide, le candidat doit recueillir 2000 signatures de membres du PQ dans 50 circonscriptions, en plus d'amasser la somme de 20 000 $ d'ici la fin du mois de janvier.