Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford
Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Doug Ford heureux que Chrystia Freeland devienne ministre des Finances

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
« Il n’y a personne de mieux avec qui travailler que Chrystia Freeland », s’est exclamé le premier ministre ontarien Doug Ford en conférence de presse, mardi, à propos de la nomination de la vice-première ministre du Canada à titre de ministre des Finances. 

« Elle fera un bon travail, elle est une bonne amie, et j’ai hâte de commencer à travailler avec elle », a souligné M. Ford, qui a souvent vanté les mérites de Chrystia Freeland, qu’il a souvent qualifiée d’amie, au cours de la pandémie. 

Mme Freeland est devenue, mardi la première femme au pays à accéder au prestigieux poste de ministre des Finances.

À LIRE AUSSI: Chrystia Freeland remplace Bill Morneau aux Finances

Chrystia Freeland

Celle-ci occupe, depuis la réélection du gouvernement libéral en octobre 2019, le poste de ministre des Affaires intergouvernementales. 

C’est le président du Conseil privé de la Reine pour le Canada Dominic Leblanc qui remplacera Mme Freeland à ce ministère.

Cette nouvelle responsabilité ajoutée au long curriculum vitae de Mme Freeland survient à la lumière de la démission de Bill Morneau à la suite des allégations contre lui dans la foulée du scandale de WE Charity. 

Le premier ministre Doug Ford n’a pas voulu commenter le climat politique actuel au sein du gouvernement fédéral, mais il a soutenu l’importance de collaborer avec le gouvernement fédéral pour améliorer les systèmes de transport en commun, notamment. 

M. Ford était à Scarborough durant sa conférence de presse quotidienne pour annoncer le prolongement du métro dans la région.