Des centaines de jeunes réunis au Parlement jeunesse à Québec

Au lendemain de Noël, des centaines de jeunes âgés entre 18 et 25 ans prennent d'assaut l'Assemblée nationale pour participer à la 65e législature du Parlement jeunesse du Québec.
Durant cinq jours, les participants provenant des quatre coins de la province débattront de façon non-partisane sur des thèmes déjà établis. Cette année, le renforcement du droit collectif à l'information, la prévention de la consommation d'alcool dans une optique de santé publique, la définition de l'intérêt supérieur de l'enfant et la protection de la jeunesse ainsi que la valorisation de l'art national seront au coeur des discussions.
Simulation
À la suite des débats, les parlementaires jouant le rôle de ministres rédigeront quatre projets de loi.
Pour favoriser les échanges, les jeunes députés pourront s'exprimer dans le respect du décorum, mais sans avoir à tenir compte d'une quelconque ligne de parti. Les discussions seront libres mais tenues dans un cadre formel.
Une équipe de jeunes journalistes pourra aussi vivre la simulation en suivant les débats et en effectuant des comptes rendus des journées de travail dans un journal rédigé pour l'occasion.
Le Parlement jeunesse du Québec a vu le jour en 1949 et fait désormais partie des traditions parlementaires de l'Assemblée nationale.