La candidate péquiste Méganne Perry Mélançon remporte la victoire dans Gaspé avec 41 voix de majorité, devant le libéral Alexandre Boulay, qui avait d’abord été donné gagnant.

Dépouillement judiciaire dans Gaspé: le PQ gagne un 10e siège

GASPÉ — Le Parti québécois (PQ) gagne un 10e siège à la suite du dépouillement judiciaire dans la circonscription de Gaspé, complété mercredi soir. La candidate Méganne Perry Mélançon remporte la victoire avec 41 voix de majorité, devant le libéral Alexandre Boulay, qui avait d’abord été donné gagnant.

Au soir du 1er octobre, le décompte donnait 132 voix d’avance au libéral. Une boîte de scrutin affichait toutefois des résultats jugés improbables par le PQ : ses 194 votes seraient allés au libéral, et aucun aux autres candidats. Elle se trouvait à l’école Eastern Shore dans le secteur de Wakeham.

Des électeurs de cette section de vote ont déclaré sous serment qu’ils n’avaient pas voté pour M. Boulay. Mme Perry Mélançon a donc demandé et obtenu un dépouillement judiciaire.

Le Parti québécois devient ainsi la deuxième opposition officielle à la place de Québec solidaire (QS). Les deux partis ont maintenant 10 députés, mais le PQ a obtenu 38 000 voix de plus que QS dans la province.

À l’inverse, la décision judiciaire de mercredi soir fait passer les libéraux de 30 à 29 sièges. 

Dans un message publié sur le réseau social Twitter, le président de la campagne libérale, Alexandre Taillefer, concède la défaite de son candidat. «Alexandre Boulay, la prochaine sera la bonne, a-t-il écrit. Tu resteras un infatigable défenseur de la Gaspésie et de l’entrepreneuriat. Sois fier de toi et de toute ton équipe. Puis remonte tes manches, et vient travailler avec nous au renouveau du Parti libéral du Québec.»

Il s’agit d’une deuxième victoire pour le PQ à l’étape du dépouillement judiciaire. Mardi aux Îles-de-la-Madeleine, le péquiste Joël Arseneau s’est vu confirmer sa victoire par 15 voix d’avance devant la libérale Maryse Lapierre, qui avait demandé un recomptage.

Dans la circonscription d’Ungava, le péquiste Jonathan Mattson réclame aussi un dépouillement judiciaire. Le caquiste Denis Lamothe l’a emporté par 44 voix.