Des gens manifestent à New York en appui aux musulmans.

Décret: les détenteurs de passeports canadiens ne seront pas expulsés

Les détenteurs de passeports canadiens ne seront pas touchés par le décret signé par Donald Trump, interdisant aux citoyens de sept pays d'entrer aux États-Unis.
Un courriel du bureau du premier ministre Justin Trudeau, envoyé samedi, stipule que les États-Unis ont donné l'assurance que les Canadiens à double citoyenneté ne seront pas renvoyés à la frontière.
Plus tôt, le Département d'État des États-Unis avait déclaré que les Canadiens ayant la double citoyenneté de l'Iran, l'Irak, le Soudan, la Somalie, la Syrie, le Yémen et la Libye se verraient refuser l'entrée pour les trois prochains mois.
Mais Kate Purchase, directrice des communications de Justin Trudeau, a déclaré dans un courriel que le conseiller en sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn, a donné l'assurance que les passeports canadiens seront traités normalement par les agents américains de la frontière.
Le gouvernement fédéral avait été timide dans sa réponse à l'interdiction américaine, alors que le premier ministre Justin Trudeau avait publié un message sur Twitter avisant ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre, que le Canada les accueillera indépendamment de leur foi.
Certains groupes canadiens représentant des gens des pays touchés ont condamné l'interdiction américaine.
Le courriel de l'attaché de presse de Justin Trudeau ne mentionne pas la décision d'une juge fédérale de New York, qui a émis une ordonnance d'urgence samedi soir, interdisant temporairement aux États-Unis d'expulser des personnes appartenant aux nations assujetties à l'interdiction d'entrer en territoire américain du président Donald Trump.