Le premier ministre Philippe Couillard a donné un coup de main à sa candidate Janet Jones, mercredi, à Lévis.

Couillard veut «faire sortir le vote» à Lévis

Alors que s'écoulent les derniers jours de l'élection complémentaire dans Lévis, Philippe Couillard en appelle maintenant à «faire sortir le vote» lundi prochain.
Le chef du gouvernement et plusieurs de ses ministres ont pris part à un 5 à 7, mercredi soir, à Lévis, en appui à leur candidate, la conseillère municipale Janet Jones. 
«Toutes les élections sont serrées, a reconnu le chef libéral. Les élections partielles, c'est beaucoup une question de sortie de vote. [...] On ne tient rien pour acquis, on travaille très fort jusqu'à la dernière journée. Il faut que les gens aillent voter.»
M. Couillard refuse d'identifier le candidat caquiste François Paradis, une figure médiatique connue, comme le principal adversaire des libéraux dans cette campagne. Le siège de Lévis était détenu par Christian Dubé, de la Coalition avenir Québec, qui est parti pour un poste à la Caisse de dépôt et placement. Le Parti québécois présente le conseiller politique Alexandre Bégin et Québec solidaire le Dr Yv Bonnier Viger.
«On va donner notre maximum comme on fait dans toutes les circonscriptions à toutes les élections, a déclaré M. Couillard. Je dis aux gens de Lévis que j'ai besoin d'entendre leur voix dans notre caucus pour qu'ils participent aux changements en cours.»
Fille de terrain
La candidate libérale se dit satisfaite de sa campagne, malgré des critiques quant à son absence à certains débats avec ses adversaires. «On avait fait un plan avec mon équipe, dit-elle. Je suis une fille de terrain. Je me promène partout. C'est à mon image, et je vais continuer à le faire. Je vais continuer à faire la campagne que j'ai décidée.»
Le premier ministre Couillard a rapidement déclenché l'élection dans Lévis après la démission de M. Dubé. Il a expliqué qu'il souhaitait que les gens de Lévis aient un représentant en chambre le plus tôt possible. Mercredi, il n'a pas été en mesure de dire à quel moment il lancera une élection dans Richelieu, pour combler le départ de la péquiste Élaine Zakaïb.