La ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI), Kathleen Weil.

Consultation sur le racisme: Québec précise ses intentions

La ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, dévoilera ce jeudi les détails de la consultation à venir ayant trait à la lutte contre «la discrimination systémique et le racisme» au Québec.
Dans l'air depuis plusieurs mois, ce projet du gouvernement Couillard a suscité une vive polémique politique l'hiver dernier. Le péquiste Jean-François Lisée avait accusé le premier ministre de vouloir organiser le procès des Québécois en «mettant du sel sur la plaie avec une commission qui va dire à la majorité "vous êtes des racistes systémiques" et qui va dire à la minorité "vous êtes des victimes systémiques"».
«Quand on n'agit pas sur le terrain, quand on n'écoute pas les craintes légitimes des Québécois sur la laïcité et qu'ensuite on fait un exercice de culpabilisation, on augmente le niveau de frustration et on fait le lit de l'extrême droite», avait soutenu M. Lisée.
C'est un exercice sain et utile qui sera mené, avait expliqué Philippe Couillard. «Je ne connais pas un seul État démocratique qui refuse de faire ce débat. Et je ne connais surtout pas un seul parti politique, qui se prétend progressiste, qui refuse même d'en entendre parler.» «Le Québec n'est pas une société pire que les autres; c'est une belle société, mais les mêmes démons y résident. Et de prétendre les nier comme M. Lisée le fait, c'est du négationnisme», avait attaqué le chef du gouvernement québécois.
La ministre Weil fera connaître les modalités de la consultation à venir en prenant appui sur les recommandations d'un comité ad hoc qu'elle a mis sur pied plus tôt cette année.