Mme. Tremblay affirme qu'elle étudiera la proposition d'inclusion, mais que ces élus en question ne participeront pas à la rencontre pour l'instant, à deux jours de pré-avis seulement.

Comité sur le 3e lien: Tremblay ouverte à la suggestion de Lehouillier

La ministre déléguée aux Transports du Québec, Véronyque Tremblay, s'est dite ouverte mercredi matin à sonder l'avis de tous les maires et autres préfets impliqués dans le projet de troisième lien inter-rives, entre la capitale et Lévis.

En point de presse, la politicienne a ainsi fait écho à la suggestion du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a dit mardi vouloir profiter de la rencontre de vendredi sur le troisième lien pour proposer d'inclure les homologues de la Chaudière-Appalaches et de Bellechasse au sein du comité consultatif.

«On aimerait que les gens de Bellechasse et de la région de Chaudière-Appalaches puissent être invités à participer à ce comité. Le projet du troisième lien, ce n’est pas juste un projet Québec-Lévis», avait-il dit là-dessus.

LIRE AUSSI: 78 % des citoyens de Québec et de Lévis appuient le 3e lien, dit un sondage

Mme. Tremblay affirme qu'elle étudiera la proposition d'inclusion, mais que ces élus en question ne participeront pas à la rencontre pour l'instant, à deux jours de pré-avis seulement. 

«On a toujours été ouverts à consulter les élus de la grande région de Québec, lance-t-elle. Le premier ministre a été très clair lors de son discours devant la Chambre de commerce de Lévis il y a quelque temps.»

Elle ajoute toutefois certaines nuances, précisant notamment que la réunion de vendredi est préalable à la prise de décisions dans ce dossier. «Ceci dit, quel sera le meilleur forum pour consulter l’ensemble des élus, on va en discuter lors de la rencontre qui aura lieu vendredi», tranche-t-elle.

Pour l'instant, ce qui est à l'horaire restera le même, assure la ministre, malgré la volonté d'avancer du maire de Lévis. «Ce qui est prévu, c’est la présence des maires de Québec et de Lévis, de la ministre responsable de la région Chaudière-Appalaches, du ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et moi-même», se contente de laisser entendre Véronyque Tremblay. 

+

Une liste de questions

Mercredi en fin d'après-midi, alors qu'il y présentait les résultats d'un sondage sur le troisième lien à l'Hôtel de Ville, le maire Lehouillier en a rajouté. «Ouvrez vos horizons, Mme. Tremblay, a-t-il argué, pointant directement la ministre du doigt. Il y aurait pas moyen d'adopter un projet ensemble, on est une communauté non? Je veux qu'on élargisse le cercle de consultation.»

Vendredi, lors de la rencontre spéciale sur le troisième lien, le maire a l'intention de poser des questions très précises à ses collègues.

«Je vais notamment leur demander pourquoi on travaille sur plusieurs familles d'options, quand le premier ministre est déjà venu dire devant la Chambre des commerces qu'on va réaliser un troisième lien», lance-t-il aux journalistes réunis sur place pour l'occasion. 

Frustré de l'immobilisme politique, M. Lehouillier s'attend à ce que les élus soient conformes aux réponses qu'ils donneront vendredi dans les décisions qu'ils prendront au courant des prochaines semaines dans ce dossier. «Sinon, il faut qu'ils rabaissent leur discours», conclut-il à ce sujet. On est comme le premier ministre, nous, on voit grand.»

«Je tiens à affirmer que j'appuie le maire de Lévis dans le dépôt de sa liste de questions au Bureau de projet», a pour sa part déclaré le préfet de la MRC de la Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrançois. Avec Gilbert Leduc.