Le président américain, Barack Obama

Charlie Hebdo: Obama assure ses «frères» français de l'appui américain

Le président américain Barack Obama a présenté ses condoléances à la France, en visitant l'ambassade du pays à Washington, jeudi, à la suite de l'attentat perpétré dans les bureaux parisiens du journal Charlie Hebdo, la veille.
Assis à une table avec une nappe bleue, M. Obama a rempli une page presque complète du livre de condoléances. Derrière lui était accrochée une toile de George Washington, à Yorktown, accompagné du général français Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, mieux connu sous le nom de comte de Rochambeau.
Dans son long message, il a assuré à ses «frères» français l'appui des États-Unis dans leur quête de la justice et dans la défense de leur «manière de vivre». Il a ajouté que la terreur n'était «pas de taille» contre la liberté.
Il a conclu ses voeux en écrivant, en français, «Vive la France!»
Le président américain a ensuite observé une minute de silence, la tête baissée. Il a finalement serré la main des employés de l'ambassade avant de quitter.
M. Obama a condamné les attaques «lâches» survenues mercredi qui ont fait 12 morts et 11 blessés.