Accompagnée des candidats Sol Zanetti et Catherine Dorion, Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire, a rencontré des citoyens aux Halles Cartier, sur la rue Cartier à Québec.

Campagne anti-Port de Québec pour QS

Les co-porte-parole de Québec solidaire ont l’intention de passer beaucoup de temps dans la capitale en campagne électorale et de s’en prendre, notamment, au comportement du Port de Québec.

«On sait que la qualité de l’air dans Limoilou, dans les quartiers centraux en général, elle est mauvaise», lance Sol Zanetti, candidat de QS dans Jean-Lesage, qui comprend Limoilou et l’ouest de Beauport.

Accompagnant l’aspirante première ministre Manon Massé dans une tournée de deux jours à Québec, M. Zanetti a soutenu qu’il allait taper sur le clou des épisodes de poussière fréquents qui émanent du Port de Québec depuis 2012. Selon lui, la problématique est bien documentée, mais «il n’y a rien qui se fait». 

Manon Massé milite déjà depuis 4 ans pour que le Port de Québec devienne un meilleur citoyen corporatif. Combiné aux rejets polluants de l’incinérateur de Québec, aussi situé dans Jean-Lesage, M. Zanetti est d’avis que la santé de ses concitoyens est en jeu. «On respire de la poussière, ça a pas de bon sens.»

Si QS prend le pouvoir, il veillerait à contraindre le Port de Québec à avoir de meilleures pratiques, et surtout, à ne pas autoriser son projet d’agrandissement vers Beauport. Lorsqu’on lui fait remarquer à M. Zanetti que le Port de Québec est sous juridiction fédérale, il répond: «C’est là tout l’avantage de faire l’indépendance du Québec.»

Après avoir tenu un grand rassemblement à Québec au printemps, Mme Massé est aujourd’hui convaincue que la ville regorge de «progressistes». «C’est pas par hasard qu’on arrête à Québec encore une fois, et vous allez nous revoir», promet-elle.


« On sait que la qualité de l’air dans Limoilou, dans les quartiers centraux en général, elle est mauvaise. »
Sol Zanetti, candidat de QS

Le parti fonde surtout ses espoirs sur les circonscriptions de Taschereau et de Jean-Lesage, situées au centre de la ville. Professeur de philosophie au Campus Notre-Dame-de-Foy et ex-chef d’Option nationale, Sol Zanetti a l’impression de prendre de l’avance cet été sur le terrain, alors que ni le Parti québécois ni le Parti libéral n’ont encore annoncé les candidats qui se présenteront contre lui. 

Contre le troisième lien

Dans Taschereau, la candidate Catherine Dorion se dit d’accord avec l’implantation d’un service d’injection supervisée et militera surtout contre le projet de troisième lien routier entre Québec et Lévis, qui serait «une catastrophe» pour la circulation automobile au centre-ville de Québec selon elle. 

La tournée estivale de Québec solidaire s’arrêtera surtout dans les villes où le parti compte faire des percées, soit Montréal, Québec, Sherbrooke et Rouyn-Noranda. Le parti, qui compte trois élus, se prépare à vivre la plus grosse campagne électorale de son histoire, soit celle où il déploiera le plus de moyens financiers et parcourra le plus de kilomètres.