Les chercheurs sont gagnants dans le dernier budget fédéral: 1,7 milliard $ sur cinq ans sont octroyés aux conseils subventionnaires et instituts de recherche, et 1,3 milliard $ sur 5 ans dans les laboratoires, l'équipement et l'infrastructure de recherche.

Budget Morneau: les gagnants et les perdants

OTTAWA — Le budget «Égalité et croissance — une classe moyenne forte» du ministre Morneau fait, comme tout budget, des catégories de gagnants et de perdants.

Les gagnants

  • Les chercheurs, qui voient 1,7 milliard $ sur cinq ans octroyés aux conseils subventionnaires et instituts de recherche et 1,3 milliard $ sur 5 ans dans les laboratoires, l'équipement et l'infrastructure de recherche;
  • Les femmes, qui bénéficient de différentes mesures touchant l'équité salariale, les femmes entrepreneures;
  • Les autochtones, qui reçoivent des fonds pour le logement, la santé, la formation à l'emploi;
  • Les usagers des parcs naturels, puisqu'Ottawa poursuit les investissements amorcés dans son plan de 5,7 milliards $ sur 12 ans.


Les perdants

  • Les gens d'affaires et les syndicats qui réclamaient que le fédéral taxe comme les autres les géants Netflix, Amazon et autres;
  • Les entreprises en général qui n'ont aucune mesure pour s'adapter à la réforme fiscale américaine;
  • Les fumeurs, puisqu'Ottawa augmente le droit d'accise de 1 $ par cartouche de 200 cigarettes;
  • Les villes et les groupes de défense des droits des locataires qui voulaient qu'Ottawa accélère les investissements dans le logement social et abordable;
  • Ceux qui espéraient des mesures plus musclées contre les paradis fiscaux;
  • Les médias écrits qui réclamaient une aide financière, notamment sous forme de crédits d'impôt sur la masse salariale, pour s'adapter au numérique. Ils ne reçoivent que 50 millions $ sur 5 ans, et seulement pour soutenir le journalisme local dans les communautés mal desservies du pays.