Le voyage du premier ministre Philippe Couillard commencera lundi par une visite au Salon international de l'aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, un événement auquel participeront des entreprises québécoises, dont Bombardier.

Bombardier et la stratégie maritime au menu de Couillard en Europe

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard quittera la province dimanche pour entamer une mission économique au Royaume-Uni et en Allemagne qui s'étalera jusqu'au 15 juillet.
Son voyage commencera lundi par une visite à l'important Salon international de l'aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, un événement auquel participeront des entreprises québécoises, dont Bombardier. Le premier ministre sera accompagné de la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade.
Le gouvernement Couillard s'est engagé à investir 1 milliard $ dans la CSeries de Bombardier, mais l'entente n'a pas été finalisée, donc l'entreprise n'a pas encore reçu son premier versement. Interrogé sur le sujet le mois dernier, le premier ministre a dit qu'il ne croyait pas que ce retard envoie un mauvais signal à l'occasion de cet événement d'envergure.
M. Couillard prévoit ensuite faire la promotion de la stratégie maritime du Québec à Hambourg, en Allemagne, «l'un des plus importants pôles du transport maritime au monde», note-t-on dans le communiqué gouvernemental.
Sa mission se terminera à Munich, où le premier ministre prendra part à la Conférence des chefs de gouvernement des régions partenaires - une organisation qui regroupe plusieurs régions fédérées dans le monde, dont la Bavière allemande, le Cap-Occidental sud-africain et la Géorgie américaine. La rencontre de deux jours portera sur le thème de l'innovation.