Pour ceux qui suivent sa carrière, l'ascension de Steven Blaney, de simple député au poste de ministre de la Sécurité publique, n'est pas le fruit du hasard.

Blaney annoncera le 23 octobre s'il se lance dans la course

L'ancien ministre conservateur Steven Blaney annoncera le 23 octobre s'il brigue ou non la direction du Parti conservateur du Canada.
Selon le communiqué de presse transmis aux journalistes, M. Blaney a choisi de révéler «le résultat de sa réflexion concernant l'avenir du Parti conservateur du Canada» à l'occasion du brunch annuel de l'association conservatrice de sa circonscription.
En entrevue avec La Presse canadienne en septembre, Steven Blaney avait confié que l'aventure le tentait, et qu'il mesurait ses appuis.
Il avait aussi dit être intéressé à briguer la direction du PCC par amour «pour [s]on pays et pour [s]on parti», mais également pour s'assurer que les conservateurs soient «dans la meilleure position en vue de la prochaine élection».
Le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se disait aussi «préoccupé» par les récentes décisions du gouvernement libéral en matière de sécurité publique.
La course à la succession de Stephen Harper compte actuellement sept concurrents officiels: Maxime Bernier, Andrew Scheer, Kellie Leitch, Tony Clement, Michael Chong, Deepak Obhrai et Brad Trost.
Plusieurs autres, dont les députés Lisa Raitt et Erin O'Toole, les anciens députés Chris Alexander et Pierre Lemieux ainsi que l'homme d'affaires Kevin O'Leary, pourraient sauter dans l'arène au cours des prochaines semaines, alors qu'un premier débat se profile à l'horizon.
L'élection du prochain chef aura lieu le 27 mai.