Le programme Objectif emploi que veut implanter le ministre François Blais continue de susciter de l'opposition.

Blais «content» de conserver son poste de ministre régional

Les rumeurs allaient bon train sur un retour de Sam Hamad au Conseil des ministres et à son ancien poste de ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale. Le premier ministre Philippe Couillard a tranché le débat, lundi, en laissant le député de Louis-Hébert ronger son frein et en confirmant que François Blais conserverait le titre de ministre régional.
«Je suis très content. J'aime beaucoup ça», a indiqué ce dernier, mercredi, à l'occasion du dévoilement de la programmation de l'événement le Web à Québec (WAQ), qui se tiendra du 4 au 6 avril. 
«Ça fait maintenant quelques mois que j'occupe cette fonction. Je commence à connaître les gens davantage. C'est beaucoup plus facile maintenant», a ajouté l'élu libéral de Charlesbourg.
François Blais fait peu de cas des critiques exprimées par la péquiste Agnès Maltais (Taschereau) et le caquiste Éric Caire (La Peltrie) sur son leadership. Ce dernier l'a même qualifié de «fantôme de la Capitale-Nationale».
Selon M. Blais, ses adversaires politiques - qu'il «aime bien» par ailleurs - versent dans les «excès de la partisanerie». «Regardez mes agendas. Je suis très présent à Québec», a martelé le ministre aussi titulaire de l'Emploi et de la Solidarité sociale en rappelant que Mme Maltais et M. Caire critiquaient aussi, à l'époque, le leadership de Sam Hamad.