Au début des années 2000, Bernard Landry avait défendu la décision de son gouvernement de se priver de 18 millions $ d’Ottawa pour éviter la présence de l’anglais et d’unifoliés sur le site du futur aquarium de la capitale et de ce qui devait être le nouveau zoo de Québec. On avait alors parlé du «style Landry».
Au début des années 2000, Bernard Landry avait défendu la décision de son gouvernement de se priver de 18 millions $ d’Ottawa pour éviter la présence de l’anglais et d’unifoliés sur le site du futur aquarium de la capitale et de ce qui devait être le nouveau zoo de Québec. On avait alors parlé du «style Landry».

Bernard Landry (1937-2018): la blessure du patriote

Jean-Marc Salvet
Jean-Marc Salvet
Le Soleil
BILLET / Bernard Landry a été un homme d’État, même s’il a été premier ministre du Québec relativement peu de temps. Cet homme, qui aimait se qualifier de patriote, a accompagné la modernité du Québec. Il était lui-même très moderne.