Jean-Martin Aussant

Aussant attendu à bras ouverts au PQ

Tout indique que Jean-Martin Aussant est attendu à bras ouverts par le Parti québécois (PQ).
Appelé à rendre hommage à Jacques Parizeau, lors des funérailles du chef souverainiste, tenues à Montréal mardi, M. Aussant a lancé avec émotion que «s'il est une chose que son départ devrait ramener, c'est la fin des exils. De tous les exils, qu'ils soient géographiques ou intellectuels.»
Les politiques ont tout de suite fait le lien avec sa situation personnelle. Jean-Martin Aussant s'est expatrié en Angleterre, à Londres, pour oeuvrer dans les milieux financiers. Il l'a fait après avoir fondé Option nationale, en 2012. Auparavant, il avait démissionné avec fracas de son fauteuil de député du PQ.
«Un atout», dit PKP
Pierre Karl Péladeau a eu un sourire lorsqu'il s'est fait demander si l'économiste de formation a sa place dans la formation qu'il dirige. «Ce que je retiens de son intervention, a répondu le chef péquiste, c'est qu'on peut lire à mots couverts qu'il souhaite revenir au Québec.»
Pour M. Péladeau, «certainement» que M. Aussant est un atout pour le mouvement souverainiste. «J'ai l'intime conviction que Jean-Martin Aussant est un indépendantiste. J'ai l'intime conviction que nous partageons cet objectif.»
Le chef du Parti québécois a cependant fait remarquer avec un brin d'humour que «théoriquement, il est encore à Londres. Moi, je n'ai pas à me déplacer là-bas.» Malgré la différence d'âge,M. Aussant était considéré comme un proche de Jacques Parizeau et de sa famille. Les deux hommes partageaient une formation d'économiste.