Le premier ministre Philippe Couillard.

Attentat à la Grande Mosquée: du terrorisme, réplique Couillard

Philippe Couillard contredit le maire Régis Labeaume selon qui l'attentat contre la mosquée de Québec n'était pas du terrorisme, mais le «fruit de l'intolérance».
Pour le premier ministre, l'attaque a visé spécifiquement la communauté musulmane dans le but précis de lui «insuffler la peur», alors «ça s'appelle du terrorisme».
«Le terrorisme, ce n'est pas juste les bombes d'Al-Qaida , a poursuivi le premier ministre. Ça peut prendre différentes formes, et on le voit maintenant dans le monde entier. [À Québec], des gens ont été assassinés parce qu'ils étaient de confession musulmane, pour aucune autre raison que ça.»