Le drapeau du Québec ne flotte plus sur la tour centrale de l'Assemblée nationale depuis plusieurs jours.

Assemblée nationale: le drapeau de retour «le plus rapidement possible»

L'absence du drapeau du Québec au sommet de la plus haute tour de l'Assemblée nationale soulève les passions! Il sera hissé de nouveau «le plus rapidement possible», promet le président de la Chambre, Jacques Chagnon.
La nouvelle relayée par Le Soleil a attiré l'attention. Des dizaines de milliers de lecteurs ont consulté l'article en ligne et l'ont partagé sur les médias sociaux.
Et des Québécois préoccupés ont contacté les députés qui ont, à leur tour, interpellé le président de l'Assemblée. «Puisque plusieurs d'entre vous me l'ont demandé, puisque, semble-t-il, plusieurs citoyens s'en sont inquiétés, [le] drapeau, sur le mât central du parlement, sera remis à sa place le plus rapidement possible», a déclaré M. Chagnon devant les élus, jeudi.
Mercredi, Le Soleil avait révélé qu'il est tout à fait inusité que le fleurdelisé ne flotte pas sur la tour centrale de l'Assemblée nationale. Surtout durant une aussi longue période. L'étendard national a été retiré le 5 février. Et la direction de l'Assemblée nationale ne sait pas encore quand elle sera en mesure de le remettre en place.
depuis 1948
L'événement est rarissime. Le fleurdelisé flotte sur la tour centrale depuis 1948, année de sa création. Et La Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec est stricte quant à l'obligation de sa présence.
De mémoire d'Assemblée nationale, il n'a été retiré que quatre jours depuis qu'il s'est installé à demeure en 1948. «En raison de travaux esthétiques ou mécaniques, il est arrivé que le drapeau du Québec n'ait pu flotter sur la tour 2 durant quelques jours. Celui-ci était alors déplacé sur la tour 3», relate Laurie Gosselin-Bélanger, conseillère en communication. Quand? «Mardi 4 août 2015 [une journée]; vendredi 23 août 2013 [une journée]; samedi 30 avril et dimanche 1er mai 2011 [deux jours].»
C'est donc sur cette tour 3 plus petite, celle du sud de la façade du parlement, que le drapeau québécois est installé le temps que l'Assemblée nationale trouve une solution.
«Problème de mécanique»
«Nous avons un problème de mécanique qui fait en sorte que nous ne sommes plus capables de monter et de descendre le drapeau au centre du parlement», fait valoir Jacques Chagnon. 
Le gros chantier en cours devant le siège gouvernemental empêcherait le retapage : «Ce sera réparé après que nous aurons consolidé le devant du parlement, comme vous le savez, qui est en réparation. Nous devrons le consolider et faire en sorte que le drapeau puisse revenir à sa place, au plus tôt, cet été.» Pourquoi pas avant? «Ce n'est pas possible, on n'est pas capables de le faire. Et d'ici ce temps-là, le drapeau du Québec flotte sur l'aile gauche du parlement, voilà.»