Le chef du Bloc québécois et député de Beloeil-Chambly, Yves-François Blanchet.
Le chef du Bloc québécois et député de Beloeil-Chambly, Yves-François Blanchet.

Allégations d'inconduite sexuelle: Blanchet nie tout

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Le chef du Bloc québécois et député de Beloeil-Chambly, Yves-François Blanchet, nie catégoriquement les allégations d’inconduite sexuelle dont il fait l’objet.

Dans un communiqué diffusé mercredi par son attachée de presse Carolane Landry, il « invite la personne ayant publié les allégations à porter plainte aux autorités compétentes ». 

« Le chef du Bloc québécois souhaite toujours que la justice puisse être interpellée afin de protéger de réelles victimes de gestes criminels. »

M. Blanchet soutient qu’il va poursuivre ses activités professionnelles et ne fera pas d’autres commentaires.

Dénonciation anonyme

La dénonciation, publiée mardi soir et de façon anonyme sur la page Facebook « Hyènes en jupons », réfère à un incident qui serait survenu dans un bar montréalais en 1999 et alors que l’actuel chef du Bloc québécois était l’imprésario du chanteur Éric Lapointe.

Selon cette publication, M. Blanchet aurait attiré une femme dans les toilettes du bar pour lui offrir de la cocaïne. Une fois à l’intérieur, il lui aurait proposé une relation sexuelle. Devant son refus, il l’aurait ensuite embrassée et tripotée malgré ses protestations.

« Il touchait partout, me suppliant d’au moins lui faire une fellation », ce qu’elle aurait refusé, écrit-elle.

La Voix de l’Est n’a pu s’entretenir, mercredi, avec l’auteure de cette publication. Députée de Shefford et vice-présidente du Comité permanent de la condition féminine, la bloquiste Andréanne Larouche a décliné la demande d’interview de La Voix de l’Est, mercredi.

Après avoir été gérant du rockeur Éric Lapointe pendant 20 ans, Yves-François Blanchet a été élu sous la bannière du Parti québécois dans la circonscription de Drummond en 2008, puis de Johnson en 2012.

Il a été vice-président de la Commission de la culture et de l’éducation, whip en chef du gouvernement ainsi que ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs dans le gouvernement de Pauline Marois.

Ayant échoué à se faire réélire en 2014, il est devenu commentateur politique puis animateur de radio avant d’être nommé chef du Bloc québécois en janvier 2019. Originaire de Drummondville, il est âgé de 55 ans.