Ahmed Hussen est devenu le premier Canadien d'origine somalienne à avoir été élu à la Chambre des communes en 2015.

Ahmed Hussen, un réfugié devenu ministre de l'Immigration

Le nouveau ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, est arrivé au Canada à l'adolescence en tant que réfugié en provenance de Mogadiscio, en Somalie.
Avocat et militant communautaire, M. Hussen est devenu le premier Canadien d'origine somalienne à avoir été élu à la Chambre des communes en 2015. Il a remporté son siège dans la circonscription torontoise de York South? Weston contre son rival néo-démocrate, Mike Sullivan.
Le nouveau ministre a affirmé que comme tout politicien, il profitera de son histoire personnelle et de son expérience dans le cadre de son travail.
«J'utiliserai mon expérience comme immigrant au Canada, mais aussi en tant qu'avocat en droit de l'immigration, qui a travaillé plusieurs années avant de me présenter aux élections comme militant et organisateur communautaire», a-t-il précisé en entrevue.
Avant de faire son entrée en politique, M. Hussen a assumé les fonctions de président du Congrès somalien canadien, où il a travaillé pour encourager l'intégration de cette communauté. Pendant son mandat, il a même témoigné devant l'important comité sur la sécurité intérieure des États-Unis pour discuter du lien entre l'isolement et la radicalisation des individus.
«Une minorité d'entre eux devient aliénée et ils deviennent des victimes d'un récit qui les monte contre le Canada et les États-Unis, les pays qui les ont appuyés et qui ont aussi fourni un refuge à leurs parents alors qu'ils ont quitté la guerre civile brutale en Somalie», a-t-il expliqué.
M. Hussen s'est dit fier du bilan du Canada sur l'accueil de réfugiés. «Nous avons été les meilleurs», a-t-il soutenu.
Lorsqu'il était aux études à l'Université York dans les années 1990, M. Hussen a contribué à fonder le centre communautaire de Regent Park, qu'il a présidé. Le groupe a notamment défendu les résidants du quartier torontois souvent perturbé pendant la mise en place du projet de revitalisation d'une valeur de 500 millions $.
Il a également été assistant spécial pour les affaires intergouvernementales auprès de l'ancien premier ministre ontarien Dalton McGuinty et a siégé au conseil d'administration de l'organisme Journalistes pour les droits humains.
Ahmed Hussen prend le relais de John McCallum, qui a été nommé ambassadeur du Canada en Chine.