Gerald Butts, à la Chambre des communes à Ottawa, le 6 mars dernier

Affaire SNC-Lavalin: Gerald Butts dépose sa version écrite des faits

OTTAWA - C’est au tour de l’ancien secrétaire principal de Justin Trudeau de présenter ses preuves écrites pour réfuter les reproches de l’ex-ministre Jody Wilson-Raybould dans l’affaire SNC-Lavalin.

Le comité parlementaire de la justice prévoyait publier ces documents mardi après-midi.

Gerald Butts a annoncé le week-end dernier qu’il répondrait ainsi aux documents déposés par Mme Wilson-Raybould au même comité et publiés en fin de journée vendredi. La pièce maîtresse des documents de la députée est un enregistrement qu’elle a fait en décembre d’une conversation téléphonique entre elle et le greffier du Conseil privé.

Cet enregistrement, fait sans le consentement du greffier, continuait de nourrir les attaques des collègues de Mme Wilson-Raybould, mardi matin. À l’entrée de la réunion du cabinet, le ministre François-Philippe Champagne, qui ne s’était pas encore exprimé sur le sujet, s’en est pris à l’ancienne ministre de la Justice, remettant en question ses motifs.

Lundi, ils étaient plusieurs à dire plus ou moins directement qu’elle n’avait plus sa place au caucus.

Son sort devrait être scellé à la réunion du caucus mercredi matin. L’ex-ministre qui l’a appuyée, Jane Philpott, pourrait elle aussi être expulsée du caucus.

Pendant ce temps, l’opposition continue de détourner le travail à la Chambre des communes, forçant des votes pour des travaux de routine, comme celui de «passer à l’ordre du jour». Le député conservateur Pierre Poilievre prévoyait aussi reprendre son discours entamé lundi midi, discours qui s’étendra sur quatre jours. Tout ça, pour garder l’affaire SNC-Lavalin dans les manchettes.

À LIRE AUSSI : Rémunération totale de 14,7 millions$ pour les patrons de SNC-Lavalin