Gaétan Barrette

Affaire Bolduc: des propos «inadmissibles» de Barrette, disent les jeunes médecins

Il est «totalement faux» de laisser entendre que les jeunes médecins travaillent moins que les plus vieux, déplore la Fédération des médecins résidents (FMRQ), qui demande au ministre Gaétan Barrette de clarifier ses propos.
«Si ce n'est pas du mépris, c'est certainement un stéréotype non fondé qu'il restera à éclaircir avec nous et les facultés de médecine, déclare Joseph Dahine, président de la FMRQ. Si, effectivement, c'est son impression, alors il est malheureux de prêter à la relève médicale des apparences de paresse ou de moins vouloir servir la population. C'est totalement faux.»
Dans sa défense de son collègue Yves Bolduc, le ministre de la Santé a plaidé que la somme de travail abattue par les médecins diffère selon les générations. «La charge de travail qu'Yves Bolduc avait, ça peut être un équivalent temps plein pour un jeune de 28 ans, mais pour quelqu'un de sa génération, c'est l'équivalent d'un temps partiel», a argumenté le ministre Barrette.
Aucun chiffre ne vient soutenir cette affirmation, selon la FMRQ. «Le nombre de patients suivis par un médecin est un choix entièrement personnel, affirme le Dr Dahine. Mais de mettre en question notre formation ou notre volonté, notre énergie, nos compétences... On est entièrement capables de prendre une charge de travail équivalente à celle de nos collègues un peu plus vieux. C'est inadmissible de tenir ce genre de propos.»
Tâches diversifiées
La réalité de la relève médicale requiert qu'elle s'acquitte de tâches différentes et plus diversifiées dans le réseau, poursuit le président. Ce qui fait que les médecins ne passeront pas 100 % de leur temps en cabinet.
«C'est malheureux d'utiliser ce prétexte-là pour essayer de justifier un évènement politique qui n'a aucun lien, rien à voir avec la relève médicale, déplore M. Dahine. Le ministre devrait clarifier ses propos. Pour le bien de la collégialité entre les jeunes médecins et ceux qui sont en pratique depuis plus longtemps, il ne devrait pas créer de fissure et tenir un discours beaucoup plus rassembleur.»