Justin Trudeau

1900 $ pour des doublures en carton de Trudeau

Des documents rendus publics à la Chambre des communes cette semaine indiquent que le gouvernement a payé près de 1900 $ pour plus d'une dizaine de doublures en carton du premier ministre Justin Trudeau, qui ont été exposées lors de certains événements canadiens à l'étranger avant d'être rapidement mises au rancart.
Ces données se trouvent dans les réponses à des demandes du député conservateur Ben Lobb, qui a voulu savoir quels ministères ou agences ont acheté les doublures, combien chacune d'elles a coûté et qui a autorisé ces dépenses.
Affaires mondiales Canada a dit avoir acheté 14 de ces doublures, dont les prix variaient de 63,24 $ pour une à 239,27 $ pour deux. D'autres coûts incluaient les frais de livraison et, dans un cas, 464,20 $ pour un cadre de bois permettant de soutenir la doublure grandeur nature du premier ministre vêtu d'un complet noir, d'une chemise noire et d'une cravate argentée.
Une doublure en carton de Justin Trudeau
Aucune information n'a été donnée au sujet de l'approbation de ces dépenses.
Peu après que ces doublures eurent été aperçues lors de missions canadiennes et d'événements commandités par le gouvernement canadien aux États-Unis, Affaires mondiales a demandé que les répliques ne soient plus utilisées pour promouvoir le Canada.
Les doublures avaient notamment été utilisées lors d'un événement organisé par le consulat canadien à Atlanta en juin dernier, puis en mars lors d'un festival de musique à Austin, au Texas.
Dans sa réponse aux questions de M. Lobb, datée du 21 mars, Affaires mondiales a déclaré que le Canada «se réengageait auprès du monde à promouvoir les valeurs auxquelles tiennent les Canadiens et à faire avancer nos intérêts».
Mais les conservateurs se demandent quelle valeur les libéraux accordent à la vanité.
«Je ne crois pas qu'une réplique en deux dimensions de notre premier ministre fasse la promotion de nos valeurs», a déclaré le député conservateur John Brassard.
«Il y a des Canadiens qui travaillent fort et qui n'ont pas 2000 $ dans leur compte de banque, et voilà que les Affaires étrangères achètent des doublures en carton de notre premier ministre.»