Le domaine Cataraqui
Le domaine Cataraqui

Plus de jardins communautaires au domaine Cataraqui

Le champêtre domaine Cataraqui verra bientôt pousser de nouveaux jardins communautaires.

«Le jardin communautaire de Sillery a été déménagé au domaine Cataraqui l’an dernier», rappelle Wendy Whittom, conseillère en communication à la Ville de Québec. «[Mais] les lots existants sont déjà tous attribués.»

La mairie a donc conclu une entente avec la Commission de la capitale nationale afin de cultiver une plus grande superficie sur les terres de la résidence inscrite au Registre du patrimoine culturel québécois. «Il y a actuellement 48 lots pour jardiner, et la Ville a octroyé un mandat pour agrandir le jardin», note Mme Whittom. «Nous visons doubler le nombre des lots disponibles.»

«Une partie des nouveaux lots pourrait être attribuée dès cet été, selon l’avancement des travaux. Les nouveaux lots restants seront attribués l’an prochain.»

Un peu d’histoire

Le domaine Cataraqui du chemin Saint-Louis «est une propriété de notable dont la construction s’est étalée des années 1850 jusqu’aux années 1930», raconte-t-on dans la fiche patrimoniale du ministère de la Culture. «Le domaine est un ensemble architectural et foncier constitué d’une villa néoclassique, de plusieurs dépendances (la maison du régisseur, les serres, la remise, le poulailler, le garage, le logement du fermier, l’écurie, la grange-caveau, la glacière et l’atelier) et d’un terrain d’une superficie d’environ 11 hectares aménagé en boisés, jardins, pelouses et pré.»

«Le domaine Cataraqui présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il témoigne de la prospérité économique qui a marqué la première moitié du XIXsiècle à Québec. Durant cette période, les marchands de bois, attirés par le pittoresque des panoramas, implantent de grands domaines sur le promontoire de Sillery, qui domine leurs anses à bois et leurs chantiers navals.»

«Le domaine présente aussi un intérêt patrimonial pour la valeur architecturale des bâtiments qui le composent [ainsi que] pour sa valeur paysagère.»

Pour plus de détails, consultez la fiche patrimoniale du Domaine Cataraqui ici