Lors de son point de presse quotidien tenu pour une rare fois avant le dîner, François Legault avait reconnu se lancer dans «une opération qui est sans filet, une opération qui est cruciale, qui est urgente. On n’est pas certains, il n’y a pas de garantie nulle part qu’on va réussir. Mais il faut, tous ensemble, qu’on réussisse».
Lors de son point de presse quotidien tenu pour une rare fois avant le dîner, François Legault avait reconnu se lancer dans «une opération qui est sans filet, une opération qui est cruciale, qui est urgente. On n’est pas certains, il n’y a pas de garantie nulle part qu’on va réussir. Mais il faut, tous ensemble, qu’on réussisse».

Plus de 42 000 inscriptions à la formation payée de préposé en CHSLD

Le gouvernement du Québec a lancé mardi, à 11h30, son programme de formation payée pour recruter 10 000 préposés en CHSLD, avec à la clé autant d’emplois à temps plein et de salaires à l’avenant. À 14h, le premier ministre rapportait avoir déjà 17 000 inscriptions. À 18h, c’était 42 003!

François Legault a sauté sur la première question de l’opposition, en début d’après-midi, au Salon bleu de l’Assemblée nationale, pour révéler que son opération de grande séduction portait déjà ses fruits par le biais du site Québec.ca/devenirpreposé. La question de la cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade, parlait justement des emplois perdus.

«En plus, on avait 10 000 employés absents de nos CHSLD, donc ç’a été particulièrement dur dans nos CHSLD. D’ailleurs, on a lancé une opération à 11h30 ce matin pour recruter 10 000 nouveaux préposés. Juste avant d’entrer, on me disait qu’il y ait déjà 17 000 inscriptions! Donc, on espère qu’avec la formation de ces nouvelles personnes, on va pouvoir tourner la page sur la partie santé», s’est-il félicité.

L’objectif d’ici la fin du mandat

Quelques heures plus tôt, lors de son point de presse quotidien tenu pour une rare fois avant le dîner, M. Legault avait reconnu se lancer dans «une opération qui est sans filet, une opération qui est cruciale, qui est urgente. On n’est pas certains, il n’y a pas de garantie nulle part qu’on va réussir. Mais il faut, tous ensemble, qu’on réussisse».

Il est toutefois demeuré flou sur ce qu’il évaluera comme un succès, dans ce dossier. «Je suis quelqu’un d’ambitieux, je vise 10 000, mais bon. Chaque personne qualifiée de plus qu’on va pouvoir rajouter dans les CHSLD, ça va être ça de fait», a répondu M. Legault.

Le premier ministre semble même en avoir fait son but premier d’ici la fin du présent mandat, dans deux ans.

«Je me dis que si, à la fin de mon mandat, j’avais juste réglé la situation dans les CHSLD, je serais content déjà. Puis j’aurais fait beaucoup si on était capable de dire : “Enfin, on traite avec dignité puis on donne tous les soins nécessaires à nos aînés dans nos CHSLD.” Juste faire ça, pour moi, ça serait un grand accomplissement, puis je vais m’en assurer.»

Voici le nombre d'inscriptions par région, mardi à 18 h :

- Abitibi-Témiscamingue : 353
- Bas-Saint-Laurent : 518
- Capitale-Nationale : 2346
- Centre-du-Québec : 1169
- Chaudière-Appalaches : 1020
- Côte-Nord : 253
- Estrie : 1711
- Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine : 228
- Lanaudière : 3024
- Laurentides : 3186
- Laval : 2591
- Mauricie : 1222
- Montérégie : 6463
- Montréal : 15 240
- Nord-du-Québec : 165
- Outaouais : 1600
- Saguenay–Lac-Saint-Jean : 914

Rappelons toutefois que la dernière expérience du genre du gouvernement Legault avait connu quelques ratés. En avril, les 50 000 personnes s’étant inscrites sur le site JeContribue pour travailler dans les CHSLD n’étaient en réalité que 19 000, à cause de nombreux doublons et d’inscriptions répétées jusqu’à 10 fois.

Quitte à devoir déménager à Montréal

Donnée du 15 juin au 15 septembre dans 52 des 72 commissions scolaires ou centres de services scolaires au Québec, la nouvelle formation de 375 heures débouchera sur une attestation d’études professionnelles (AEP).

Le corps de métier des «préposés en CHSLD» est donc créé. Différent des préposés aux bénéficiaires, qui obtiennent un diplôme d’études professionnelles (DEP) au terme d’une formation de 870 heures et peuvent ensuite travailler dans les lieux d’hébergement pour personnes âgées, mais aussi en centre hospitalier ou en soins à domicile. Un cours «plus exigeant en termes de temps», mais qui «ouvre davantage de portes», indique le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.


« Je me dis que si, à la fin de mon mandat, j’avais juste réglé la situation dans les CHSLD, je serais content déjà. »
Le premier ministre François Legault

Il y a aussi la répartition par région. On l’a vu depuis le début de la crise de la COVID-19, les besoins se font surtout sentir dans la région de Montréal.

Le premier ministre Legault espère que les inscriptions correspondront aux besoins dans chaque région.

«Ce n’est pas impossible qu’éventuellement, soit pour la formation soit pour le travail par la suite, que des gens soient peut-être obligés de déménager de région, par exemple en venant à Montréal. Ce n’est pas impossible», a reconnu M. Legault.

«La situation idéale, c’est qu’on reçoive des applications exactement aux bons endroits. Mais, à un moment donné, s’il y a une région qui manque d’applications, par exemple Montréal, puis qu’il y en a d’autres qui en ont trop, on pourrait dire à certaines personnes : “Seriez-vous intéressés à venir suivre la formation ou à travailler dans une autre région?”»

Juste pour payer 760 $ par semaine durant 12 semaines à 10 000 personnes, ce programme de formation coûtera au moins 91,2 millions $ au gouvernement.

Les diplômés n’auront ensuite aucune période minimale obligatoire à respecter dans le métier.

Ceux qui s’inscrivent doivent être citoyens canadiens.

52 nouveaux décès, 239 cas de plus

Le premier ministre Legault ne déballe plus le bilan journalier des nouveaux décès et des cas déclarés dans les 24 dernières heures en point de presse.

Ne passons quand même pas sous silence la perte de 52 vies de plus au Québec, ce qui porte à 4713 le nombre de Québécois décédés de la COVID-19 depuis la mi-mars.

Le nombre quotidien de nouvelles personnes dépistées positives au coronavirus est en baisse depuis quatre jours consécutifs et à son plus bas en deux mois et demi, soit 239 nouveaux cas pour faire grimper le total à 51 539.

Le nombre d’hospitalisations, 1175, et le nombre de patients traités aux soins intensifs, 161, continuent aussi de diminuer.

De ces 239 nouveaux cas, 107 ont été répertoriés à Montréal, qui est à une cinquantaine des 3000 morts (2947). La Montérégie a surpassé les 400 décès (401) et la Maurice-et-Centre-du-Québec les 200 morts (203), pendant que Chaudière-Appalaches est devenue la 10e région à atteindre les 500 cas.