Des climatiseurs mobiles ou des ventilateurs sur pied pourront être installés dans les CHSLD publics de la Capitale-Nationale.
Des climatiseurs mobiles ou des ventilateurs sur pied pourront être installés dans les CHSLD publics de la Capitale-Nationale.

Plus d’aires climatisées dans les CHSLD de la Capitale-Nationale

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale doublera le nombre d’aires climatisées dans ses CHSLD publics.

Selon la porte-parole Annie Ouellet, la majorité des chambres des 29 CHSLD publics du CIUSSS de la Capitale-Nationale ne sont pas climatisées, mais la totalité des installations disposent déjà d’au moins une aire commune climatisée. 

«On n’a pas attendu après les directives du ministère et on a décidé de doubler le nombre d’aires climatisées dans nos établissements», a-t-elle indiqué mardi.

Le ministère de la Santé vient d’envoyer une lettre aux pdg des CIUSSS et des CISSS dans laquelle il les enjoint de procéder dès maintenant à la mise en place de mesures appropriées pour améliorer, lorsque nécessaire et si possible, le confort des résidents et du personnel. Ces mesures incluent l’achat et la location d’équipements. 

Les établissements devront prioriser les installations les plus problématiques et fournir un état de situation pour chaque installation d’ici le 1er juin. 

Des climatiseurs mobiles ou des ventilateurs sur pied pourront être installés, l’Institut national de santé publique du Québec et le Dr Horacio Arruda ayant donné leur aval à cette mesure dans un contexte de COVID-19, moyennant certaines précautions pour éviter le risque de transmission du virus. 

La porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale indique que ces appareils pourront être installés dans les chambres aux frais des usagers qui en font la demande. 

Pauses, hydratation et sorties à l’extérieur

D’autres mesures sont déployées pour aider les employés et les usagers à faire face à la canicule de cette semaine et à celles à venir cet été. Parmi elles : pauses plus fréquentes pour les employés, hydratation régulière des usagers, distribution de rafraîchissements et sorties à l’extérieur, énumère Annie Ouellet.

À l’Assemblée nationale, mardi, la députée de Fabre, Monique Sauvé, a critiqué la proposition du gouvernement d’installer des climatiseurs dans les pièces communes. 

«Est-ce que la ministre responsable des Aînés peut nous dire quand les chambres dans les CHSLD seront climatisées, les chambres, et non les pièces communes»? a demandé Mme Sauvé. 

«Ce matin (mardi), les pdg des établissements ont reçu une consigne disant : faites tout ce que vous pouvez faire pour proposer des zones de fraîcheur, de la climatisation, mettez à l’extérieur des génératrices, faites appel à des entrepreneurs pour qu’on puisse insuffler de l’air frais à l’intérieur. Tout sera mis en place, ce n’est même pas une question d’argent», a assuré Marguerite Blais.

La ministre Marguerite Blais a rappelé que dans les CHSLD qui sont vétustes, «l’électricité ne peut pas prendre une quantité phénoménale de climatiseurs». «Donc, on va avoir des moyens qui sont beaucoup plus agiles. On va être créatifs et on va faire en sorte que partout au Québec, le plus possible, on puisse protéger nos travailleurs de la santé et les résidents», a-t-elle dit.