À travers la province, les membres du Syndicat des employés de magasin et de bureau de la Société des alcools du Québec (SAQ) ont déclenché vendredi matin une grève de trois jours. Samedi, des employés manifestaient devant la succursale des Galeries Charlesbourg à Québec.

Plainte pour méfait à la SAQ de Beauport

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a dû intervenir à la succursale de la SAQ de la rue Blanche-Lamontagne, à Beauport, après que ce qui s'apparente à une «bombe puante» ait été lancée à l’intérieur.

La succursale fait partie de la cinquantaine qui sont ouvertes partout dans la province, malgré la grève des employés.

Aucune arrestation n’a pour l’instant été faite, mais les bandes vidéo des caméras de surveillance pourraient permettre d’identifier un suspect dans cette affaire.

En fin d'après-midi, le Service de police de la Ville de Québec a confirmé à Radio-Canada que le suspect avait été filmé par les caméras de surveillance et que des témoins avaient pu fournir une description. Selon le lieutenant Éric Aubé, il pourrait s'agir d'urine animale, fort probablement celle de cheval.

Après le méfait, les pompiers ont été demandés pour faire de la ventilation dans l’établissement qui a nécessité l’évacuation des clients et du personnel.

Au total, cinq appels auraient été logés aux forces de l’ordre pour dénoncer des cas d’intimidation qui se seraient produits aux SAQ de Beauport et de Charlesbourg.

À Sainte-Foy, à la SAQ Dépôt de la rue Einstein, des syndiqués auraient quant à eux dispersé des paniers un peu partout dans le stationnement, mais la police n’a pas été demandée sur les lieux.

Rappelons que les membres du Syndicat des employés de magasin et de bureau de la Société des alcools du Québec (SAQ) ont déclenché vendredi matin une grève de trois jours. La convention collective des syndiqués est échue depuis le 31 mars 2017.

Le syndicat demande à la direction de la SAQ de faire son bout de chemin, notamment sur l'enjeu salarial, car ses membres n'accepteront pas de s'appauvrir avec des augmentations salariales sous l'Indice des prix à la consommation (IPC). Pour le syndicat, c'est un des seuls obstacles qui empêchent encore la conclusion d'une entente car des avancées importantes ont pu être réalisées dans d'autres volets de la convention collective.

Le 28 septembre, les syndiqués ont voté à 96 % en faveur d'une banque de 18 journées de grève à être utilisées au moment jugé opportun par le syndicat. Le 26 octobre, en après-midi, ils ont déclenché une grève-surprise qui a été tenue jusqu'en fin de journée.

Lors d'arrêts de travail précédents, des cadres de la SAQ ont tenté de maintenir les opérations de certaines succursales.  Avec La Presse canadienne