Place aux transports actifs à Lévis

La Ville de Lévis entend développer davantage les transports actifs sur son territoire et leur faire une place de choix dans son plan de mobilité durable en cours d’élaboration. Des pistes cyclables et piétonnes en site propre sont planifiées sur le boulevard Guillaume-Couture (132) et la route des Rivières (116) avec raccordement des grands axes nord-sud pour favoriser le vélo utilitaire.

Le maire Gilles Lehouillier a convoqué la presse, mercredi, après une rencontre de son équipe de mobilité durable avec les représentants des grands générateurs de déplacements de Lévis.

Reprenant des mots qu’il a maintes fois employés, le politicien a déclaré que les discussions confirmaient «l’urgence d’agir» pour améliorer les transports à Lévis. Cela passe toujours par le transport en commun, l’amélioration des axes routiers existants et un troisième lien routier entre les deux rives, selon lui. 

À la suggestion des entreprises et des institutions consultées, M. Lehouillier a ajouté un autre volet : le développement des transports actifs. «Nous allons sur le boulevard Guillaume-Couture et la 116 nous assurer qu’on a des circuits cyclables sécurisés, entièrement hors rue. Et par la suite, le plan va contenir toutes les interconnexions qui devront être faites de façon utilitaire sur le plan nord-sud», a-t-il expliqué, identifiant notamment la route du Président-Kennedy, le boulevard Alphonse-Desjardins, l’avenue Taniata et le chemin des Îles. 

«Au niveau récréatif, on a parmi les plus belles pistes cyclables, on a fait des efforts considérables. Mais au niveau des transports actifs… On va en profiter pour ajouter dans notre plan de mobilité durable une section complète», a ajouté le maire, lui-même un grand cycliste. 

Lors des consultations publiques sur les transports qui devraient se tenir au début de 2019, l’administration Lehouillier promet d’ailleurs d’organiser une «soirée cycliste» pour recueillir les suggestions de trajets utilitaires efficaces.