<em>Le Soleil</em> a toujours cru en la relève et le plaisir est donc très grand de vous présenter Myriam Boulianne, boursière du Fonds de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour la relève journalistique.
<em>Le Soleil</em> a toujours cru en la relève et le plaisir est donc très grand de vous présenter Myriam Boulianne, boursière du Fonds de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour la relève journalistique.

Place à la relève en journalisme économique

Votre quotidien Le Soleil, tout comme le monde de l’information en général, a beau vivre bien des imprévus et des changements, il y a une chose qui ne change pas : le bonheur de voir arriver un nouveau visage dans la salle de rédaction.

OK. Il faut le dire : la «salle» de rédaction est bien spéciale cet été. Décentralisée, confinée. Mais une salle de rédaction, même «télétravaillisée», garde son esprit : celui d’une solide équipe vivante et accueillante qui sort sur le terrain dans le désir constant de vous informer. 

Le Soleil a toujours cru en la relève et le plaisir est donc très grand de vous présenter Myriam Boulianne, boursière du Fonds de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour la relève journalistique.

Mise sur pied en 2019 et chapeautée par la Fédération professionnelle des journalistes (FPJQ), la bourse de la CDPQ est dotée d’une somme totale de 100 000 $ distribuée à dix stagiaires dans divers médias québécois.

Le Soleil avait aussi accueilli la boursière Maude Petel-Légaré l’été dernier.

Largement axée vers le journalisme économique, cette bourse permettra à Myriam Boulianne de passer 12 semaines avec nous à couvrir le monde des affaires de la région.

Un secteur en pleine mutation qu’il est particulièrement fascinant et important de suivre de près à l’heure de l’après-COVID-19. 

Les entreprises devront se réinventer, se reconstruire, revoir leurs pratiques et leurs priorités. Et Myriam, avec ses collègues du Soleil, sera aux premières loges pour témoigner de cette nouvelle réalité.

Et ce ne sont pas les idées qui manquent! Déjà, nous avons été à même de constater le sérieux, la rigueur et la passion de Myriam pour le journalisme dès janvier lorsqu’elle passé quelques semaines au Soleil pour un stage d’observation de l’Université Laval cet hiver. Que le jury de la bourse de la CDPQ la choisisse pour un stage d’été au Soleil était à nos yeux une suite aussi logique que réjouissante. 

Il faut dire que cette détentrice d’un baccalauréat en relations internationales à l’Université du Québec à Montréal, qui vient de terminer un certificat en journalisme à l’Université Laval, a de l’ambition. Elle amorcera d’ailleurs à l’automne une maîtrise de journalisme internationale.

Mais d’ici là, c’est parti pour trois mois pendant lesquels vous aurez la chance de découvrir sa plume sur toutes nos plateformes. Bienvenue et bonne route parmi nous, Myriam!