Place à la culture huronne-wendat

Il n'y a pas que la culture québécoise qui est à l'honneur ces jours-ci, à Québec. Fier de nouvelles installations, l'annuel Pow wow international de Wendake met encore une fois de l'avant cette fin de semaine la culture huronne-wendat à coup de danses, chants et gastronomie locale.
Le Pow wow est une occasion pour les Québécois et les Hurons-wendat de mieux se connaitre et mieux se comprendre, a lancé d'entrée de jeu, vendredi après-midi, le Grand chef Konrad Sioui, devant une impressionnante brochette de politiciens locaux, provinciaux et nationaux.
La ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly, le ministre de la Famille, des enfants et du développement social Jean-Yves Duclos et la chef intérimaire du Parti conservateur du Canada Rona Ambrose avaient entre autres fait le voyage pour la cérémonie d'ouverture du Pow wow, qui se poursuit jusqu'à dimanche.
L'évènement s'est d'ailleurs refait une beauté, cette année, avec un nouveau site aménagé tout près de l'amphithéâtre de Wendake grâce à des investissements de plus de 300 000 $. La programmation du Pow wow est centrée autour du cercle de la danse, imposant dégagé entouré d'estrades dans lesquelles prenait place une bonne foule, vendredi après-midi, pour assister à des démonstrations artistiques traditionnelles.
Vivant son premier Pow wow depuis sa nomination comme ministre du Patrimoine, Mélanie Joly voyait son passage à Wendake comme le début de son travail d'élaboration d'une première politique d'appui aux langues autochtones, un mandat que lui a confié le premier ministre Justin Trudeau.
La ministre a répété qu'aucune relation n'était plus importante pour le gouvernement actuel que celle avec les peuples autochtones. «Nous sommes engagés à construire une nouvelle relation, nation à nation», a-t-elle déclaré, rappelant d'imposants investissements lors du dernier budget fédéral pour soutenir l'éducation et les services dans les communautés autochtones.