Le ministre fédéral Denis Lebel et le ministre provincial Pierre Moreau (photo) ont annoncé lundi l'injection de 58 millions $ par an dans le logement social. Rien de neuf, a dénoncé le FRAPRU.

Pierre Moreau réplique au FRAPRU

Le Front d'action populaire pour le réaménagement urbain (FRAPRU) a irrité le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, en qualifiant de «réchauffée» l'annonce de l'injection de 57,7 millions $ par an dans le logement social, tant par Québec que par Ottawa.
Le ministre Moreau et le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, ont annoncé lundi à la résidence des Diamants de Charlesbourg la prolongation de l'entente concernant l'Investissement dans le logement abordable (IDLA) du 1er avril 2014 au 31 mars 2019. L'investissement conjoint est de 577 millions $ pour cinq ans.
Rien de neuf, a dénoncé le FRAPRU. «"Annonce" du fédéral sur le logement = du réchauffé 58 M$/an exactement le même montant que celui du dernier budget», a écrit sur Twitter l'organisme de lutte pour le droit au logement.
La réaction a fait bondir le ministre Moreau. «Je pense que le FRAPRU, c'est un groupe de pression pour qui, quelle que soit l'annonce faite par le gouvernement, trouvera toujours des choses à redire. Alors je le prends pour ce que ça vaut», a-t-il répliqué.
Le FRAPRU, estime le ministre, ne souhaite que de nouvelles constructions alors que son gouvernement veut aussi investir dans l'aide au loyer. «La réponse n'est pas aussi manichéenne que le FRAPRU. Ce n'est pas blanc ou noir. Mon objectif premier comme ministre n'est pas d'investir dans la brique et le mortier», a ironisé le ministre libéral. «Mais c'est de faire en sorte que les gens soient logés convenablement et au meilleur prix possible.»