Petit guide de la vie en zone rouge

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Une partie de la Capitale-Nationale de même que les régions de Chaudière-Appalaches et de Montréal seront en zone rouge du 1er au 28 octobre. Qu’est-ce qui sera fermé, ouvert, interdit, autorisé? Le Soleil fait le point.
  • Les rassemblements privés à l’intérieur sont interdits. À l'extérieur, seuls les rassemblements distancés sont autorisés.
  • Le port du couvre-visage est obligatoire lors des manifestations.
  • Les invités à domicile (maison et chalet) sont interdits. Les personnes seules peuvent toutefois recevoir un visiteur (un seul) d'une autre adresse. Sont aussi acceptées les visites d’un proche aidant ou d’une personne qui offre du soutien ou un service (gardienne, infirmière à domicile, plombier, par exemple). On peut aussi recevoir de la main-d'oeuvre pour des travaux prévus.
  • Les activités organisées dans un lieu public sont interdites, sauf pour les lieux de culte et pour les funérailles, qui peuvent recevoir un maximum de 25 personnes et tenir un registre.
  • Les bars, brasseries, casinos, salles à manger des restaurants (livraison et mets pour emporter autorisés), cinémas, musées, théâtres, bibliothèques et salles de spectacles sont fermés.
  • Tous les autres commerces et entreprises, y compris ceux qui offrent des soins personnels et esthétiques, restent ouverts.
  • Les gyms, salles de sport et arénas restent ouverts.
  • Les services professionnels de santé en cabinet privé sont ouverts seulement pour les services nécessitant une présence en personne. 
  • Les écoles restent ouvertes. Pas de changement pour le sport civil et le sport scolaire.
  • Les organismes communautaires restent ouverts.
  • Les déplacements interrégionaux vers une zone verte, jaune ou orange de même qu’à l’extérieur du Québec sont «non recommandés», sauf pour les déplacements essentiels, les travailleurs, une garde partagée et le transport de marchandises.
  • Les visites dans les CHSLD, résidences privées pour aînés et résidences intermédiaires sont permises à des fins humanitaires seulement. Les proches aidants sont permis, une seule personne à la fois et deux personnes maximum par jour.
  • Il y aura plus d’interventions policières, et des constats d’infraction et amendes seront remis en cas de non-respect du port du couvre-visage.