Le Groupe Calypso-Valcartier interdit aux femmes d'avoir les seins nus lorsqu'elles visitent ses parcs aquatiques.

Pas de seins nus à Valcartier

Le Groupe Calypso-Valcartier a tranché mercredi l'épineuse question. Il est interdit aux femmes visitant ses parcs aquatiques d'avoir les seins nus «jusqu'à nouvel ordre ». La règle, qui en était une non écrite, l'est maintenant noir sur blanc. 
«C'est définitivement notre responsabilité de prendre position », a affirmé au Soleil le grand patron de l'entreprise, Louis Massicotte. « On est tout à fait conscient qu'on marche sur des oeufs, c'est délicat, mais en même temps [...] Je préfère que la question refasse surface pour qu'on puisse régler ce dossier-là, une fois pour toutes ». 
Le Groupe Calypso-Valcartier, qui possède les parcs Calypso à Limoges près d'Ottawa et celui de Valcartier à Québec, a «clarifié» publiquement sa réglementation après le dépôt, il y a une semaine, d'une plainte au Tribunal des droits de la personne de l'Ontario sur le droit des femmes d'être torse nu en public. La plainte vise des établissements hôteliers et touristiques de l'Ontario, dont le Calypso, et la municipalité de Cornwall. 
«Si on doit répondre à un tribunal, on ne se gênera pas pour donner notre opinion et celle de notre clientèle», assure le président du conseil et chef de la direction du groupe. «On n'est pas là pour défier la loi, mais on peut certainement être là pour la questionner», a-t-il poursuivi sans vouloir commenter spécifiquement le cas en cause. 
«On a une responsabilité», a répété M. Massicotte, rappelant que son groupe est le plus important opérateur de parcs aquatiques au Canada. «Je ne voudrais pas qu'au final, une loi soit adoptée à travers le pays sans considérer que peut-être, certains lieux devraient être exclus», ajoute-t-il. «La question doit se poser correctement». 
«Ça n'a pas sa place»
Les parcs Calypso et Valcartier, fréquentés majoritairement par des enfants et des familles, ne sont pas des lieux où les femmes peuvent se balader les seins nus, croit la haute direction, qui soutient également avoir sondé sa clientèle familiale et ses employés. «Honnêtement, c'était unanime», indique M. Massicotte. 
«On vend un produit qui est une expérience, qui a des personnages et une mise en scène. Et pour nous, ça viendrait définitivement changer l'expérience. Ce n'est pas par pudeur, on pense que ça n'a pas sa place [...] C'est un dossier délicat, mais je pense qu'en même temps, il faut avoir un minimum de courage pour affirmer ce qu'on pense», dit-il. 
«Le droit d'un adulte se termine là où le droit d'un enfant commence, surtout en territoire pour la famille», réitère M. Massicotte. L'entreprise a d'ailleurs appris au Soleil qu'une contre-plainte avait également été déposée au Tribunal des droits de la personne de l'Ontario pour ne pas que des femmes déambulent les seins nus dans les endroits visés.
Le gros bon sens
Il n'y aurait pas de loi ou règlement spécifique interdisant à une femme d'être les seins nus dans un endroit public au Québec, croit l'avocat Me Jean-François Bertrand, qui précise néanmoins ne pas avoir fait une «vérification exhaustive» de la question. Selon lui, si une telle loi existait, elle serait «probablement inconstitutionnelle» en vertu de la Charte des droits et libertés. 
«Si on se ramène au cas de Valcartier, les dirigeants ont tout à fait le droit, dans les circonstances, d'imposer des règles, un code vestimentaire comme le font des clubs de golf ou certains restaurants. Tout est une question de gros bon sens et d'équilibre [...] Ici, on est dans un cas où l'endroit est majoritairement fréquenté par des enfants», dit-il. 
L'avocat met cependant en lumière que le Code criminel interdit de se trouver nu dans un endroit public sans «excuse légitime». En Ontario, un jugement de la Cour d'appel a établi en 1996 qu'une femme pouvait être seins nus dans un lieu public si «le standard de tolérance de la communauté» considère que le geste n'est pas «indûment sexuel». 
À la Ville de Québec, on confirme que le «port du maillot» pour l'homme et la femme est obligatoire dans toutes ses piscines.