Chaque rentrée scolaire, une soixantaine d'étudiants s'aventurent à bord du Gulden Leeuw pour mener leurs études autour du monde.

Partir à l'aventure... pour étudier!

Si l'on dit que les voyages forment la jeunesse, monter à bord du Gulden Leeuw la «transforme». Chaque rentrée scolaire, une soixantaine d'étudiants du West Island College International s'aventurent autour du monde pour mener leurs études.
Qui ne rêverait pas du défi? Partir à l'aventure... pour étudier! C'est ce que propose le collège privé de la Nouvelle-Écosse, qui loue les services du grand voilier de septembre à mai pour y faire grimper ses élèves. À l'automne, une dizaine de Québécois seront du groupe de chanceux, qui se compose de jeunes de partout dans le monde. 
«Le principe c'est que quand on navigue, ce sont des journées d'école. Les enseignants sont là pour l'académique et les gens de l'équipage, pour montrer aux jeunes comment naviguer», explique la représentante du collège, Sophie Carrière. «Le but, c'est de naviguer, d'étudier et de visiter les ports où l'on s'arrête.» 
La Class Afloat visite une vingtaine de ports du monde durant la session, toujours dans l'océan Atlantique. «Ils ont des heures de visites obligatoires, ils doivent aussi faire de l'aide humanitaire. Ils peuvent rester deux ou trois jours chez des familles comme au Sénégal ou en République dominicaine», ajoute-t-elle. 
Le West Island College recrute un peu partout, dont au Québec. Les classes se composent habituellement à moitié de Canadiens. Des enseignants les accompagnent également. À bord, les cours prennent un autre sens. La leçon d'histoire ou de géographie sera adaptée à la région où jettera l'ancre le voilier à trois-mâts, indique Mme Carrière. 
De quoi donner l'envie de retourner sur les bancs d'école!