Le nombre d'incidents rapportés à Transports Canada et impliquant des lasers pointés vers des aéronefs a explosé au cours des dernières années.

Ottawa en a assez des pointeurs laser vers les avions

Le gouvernement fédéral lancera aujourd'hui une campagne sur les médias sociaux afin de sensibiliser la population à l'importance de ne pas braquer de pointeurs laser en direction des avions.
Le ministre des Transports, Marc Garneau, devrait dévoiler les détails de la campagne, à Toronto, alors qu'Ottawa tente de régler ce problème qui représente un grave danger pour les pilotes et les passagers.
Le nombre d'incidents rapportés à Transports Canada et impliquant des lasers pointés vers des aéronefs a explosé au cours des dernières années.
En 2014, 502 incidents ont été signalés, soit une hausse de 43 % par rapport à 2012, alors que 600 sont survenus en 2015 et 148 entre janvier et avril de cette année.
Les autorités craignent que le pointeur laser distraie les pilotes ou perturbe suffisamment leur vision pour mettre en péril la sécurité des personnes à bord et au sol.
Sanctions sévères
Les sanctions pour ce type d'infraction sont sévères : jusqu'à 100 000 $ en amende et jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.
Des documents de l'ex-ministre des Transports Lisa Raitt obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information indiquent toutefois qu'il est difficile de traduire les coupables en justice et que la sensibilisation est nécessaire pour changer les comportements.
C'est pour cette raison que l'ancien gouvernement conservateur avait lancé l'an dernier la campagne et le site Web «Pas brillant comme idée».
Celle que M. Garneau annoncera aujourd'hui se déroulera sur les médias sociaux plutôt que dans les médias traditionnels, mais se concentrera aussi sur les grands aéroports du pays.