Le Soleil
Fin mai, Le Soleil rapportait que les retards dans les analyses de laboratoire s’accumulaient dans la région de Chaudière-Appalaches, alors que des centaines de cas de routine, qui doivent en principe être analysés dans un délai de 15 jours, sont en attente depuis des semaines, voire des mois.
Fin mai, Le Soleil rapportait que les retards dans les analyses de laboratoire s’accumulaient dans la région de Chaudière-Appalaches, alors que des centaines de cas de routine, qui doivent en principe être analysés dans un délai de 15 jours, sont en attente depuis des semaines, voire des mois.

Optilab dans Chaudière-Appalaches: les laboratoires associés à la rescousse

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le CISSS de Chaudière-Appalaches doit mettre à contribution les laboratoires de tous ses hôpitaux pour rattraper les retards dans les analyses de centaines d’échantillons de pathologie, centralisées à l’Hôtel-Dieu de Lévis depuis la mise en place du projet Optilab. L’Association du personnel professionnel et technique (APTS) qualifie la situation de «marche arrière» et de «revirement» de la part du CISSS, alors que celui-ci assure qu’il ne s’agit que d’une mesure «temporaire».