La députée Hélène Laverdière

NPD: Hélène Laverdière ne sollicitera pas de nouveau mandat

La députée néo-démocrate Hélène Laverdière ne sollicitera pas un troisième mandat aux prochaines élections fédérales.

La Montréalaise soutient qu’à 64 ans, elle juge qu’il sera temps de passer le flambeau aux générations futures.

La députée de Laurier-Sainte-Marie avait battu le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, en 2011 puis en 2015.

En entrevue avec La Presse canadienne, Mme Laverdière dit avoir été la première surprise d’avoir été élue lors de la vague orange de 2011. Elle s’est même qualifiée de députée accidentelle.

La porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière d’affaires étrangères avoue avoir particulièrement apprécié sa réélection quatre ans plus tard.

«En 2015, ça faisait quatre ans que je faisais de mon mieux comme députée, ajoute Hélène Laverdière. Je disais tout le temps à mon équipe, on fait notre travail adéquatement et les gens décideront après s’ils veulent nous avoir pour quelques années de plus.»

La sexagénaire précise qu’elle continuera à défendre les valeurs pour lesquelles elle s’est toujours battue.

Mme Laverdière a tenu à rassurer les électeurs de son «extraordinaire circonscription de Laurier-Sainte-Marie dont (elle est) si fière» en indiquant qu’elle terminera son deuxième mandat en tentant «de rester digne».

Le NPD et son chef Jagmeet Singh reçoivent peu d’appuis dans les sondages et le soutien au parti de centre gauche a décliné lors des trois plus récentes élections complémentaires tenues au Québec. L’ex-fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères affirme que cela n’a rien à voir avec sa décision.

«Moi j’ai toujours confiance en lui, s’est-elle exclamée. Personne ne m’a suggéré que ce serait le temps de changer de leader. Je travaille étroitement avec Jagmeet et ses valeurs, ses principes et les causes qu’il veut défendre, ça me rejoint totalement. Je suis convaincue que plus les gens vont le connaître, plus ils vont l’apprécier.»

Hélène Laverdière dit vouloir consacrer davantage de temps à sa famille, ses proches et son conjoint.

Vendredi dernier, le député néo-démocrate ontarien David Christopherson a aussi annoncé qu’il ne serait pas candidat aux électionsdevant avoir lieu à l’automne 2019.

Contacté par La Presse canadienne, Gilles Duceppe a indiqué qu'il n'avait aucun commentaire à formuler, précisant qu'il s'agissait d'une décision personnelle.

Mme Laverdière incite les gens à continuer leur participation sociale, car, selon elle, collectivement, il est possible de»changer le monde».