Le ministre des Transports, Laurent Lessard

Nouveau lien à l'ouest : «Prématuré», dit Lessard

Il serait «prématuré» de s'engager à installer à l'ouest un nouveau lien entre Québec et Lévis, estime le ministre des Transports, Laurent Lessard, qui attend sa propre étude sur la circulation qui permettra «d'arrêter de dire n'importe quoi».
Le ministre des Transports a demandé une actualisation de l'étude origine-destination de 2011 et  s'attend à avoir les résultats la semaine prochaine. «Ça va nous donner une bien meilleure idée pour la prise de décision, a affirmé M. Lessard, vendredi, à l'Assemblée nationale. On va arrêter de dire tout ce qui nous passe par la tête parce qu'on va avoir des chiffres et ça va être documenté.»
Le ministre entend rendre publique l'analyse des caméras situées sur les ponts après sa prochaine rencontre avec les maires de Québec et Lévis et sa collègue ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien, en novembre.  
En attendant, il est trop tôt pour se prononcer sur l'endroit ou le type d'infrastructure qu'il faudra ajouter. «C'est prématuré pour l'instant, affirme le ministre Lessard. Mais on voit bien que la quête de données va orienter le choix.»
Après avoir étudié des bandes vidéo des heures de pointe, l'administration Labeaume a suggéré vendredi que le nouveau lien soit situé à l'ouest de Québec et Lévis.
Un cinquième lien 
Le ministre des Transports insiste maintenant pour que l'on parle non pas d'un troisième lien, mais bien d'un cinquième lien entre Québec et Lévis. «On va changer de thématique, a lancé M. Lessard. Ça ne sera plus le troisième lien, on parle du cinquième lien. Si je sais compter, deux ponts, un traversier et un service rapide par bus [SRB], ça fait quatre. Là, on cherche le cinquième.»
Même s'il n'est pas encore construit, le ministre Lessard s'attend à ce que le SRB suscite de l'adhésion en raison de son efficacité. Une bonne façon d'enlever des véhicules de la route, dit-il. Même s'il s'avère un succès, le SRB ne peut pas remplacer un nouveau lien routier, a estimé le ministre. «Le cinquième lien, il faut continuer de l'étudier quand même, a dit M. Lessard. Certains ne veulent pas aller à Québec, ils veulent passer à Québec. Parce que, eux, la destination, c'est le Saguenay, la Côte-Nord, ou aller prendre la 40 et sacrer son camp vers Montréal pour toutes sortes de raison.»