Travaux d'agrandissement obligent, un nouveau corridor modulaire a été construit à l'aéroport de Québec.

Nouveau corridor à l'aéroport de Québec

Un nouveau corridor modulaire de 165 mètres est apparu sur le tarmac de l'aéroport de Québec afin de protéger les voyageurs des intempéries pendant les travaux d'agrandissement, qui obligent certains avions à se garer plus loin du terminal.
Les postes d'embarquement 33 et 34, très utilisés l'hiver pour les vols à destination du sud, sont condamnés pour permettre l'agrandissement de l'aérogare, dont la superficie sera doublée d'ici 2017. Les avions sont repoussés un peu plus au nord, ce qui oblige les passagers à marcher davantage pour gagner leur siège ou rejoindre les douanes. 
Pour éviter que les voyageurs ne soient soumis aux éléments, l'aéroport a opté pour la construction d'un corridor temporaire, qui peut être climatisé et chauffé. Il est composé de 128 panneaux de murs préfabriqués, 100 tonnes d'acier pour la structure et les poutrelles et 2400 mètres carrés de tablier métallique. Trois mois ont été nécessaires pour le monter. C'est Canam-Bâtiments, dont les usines sont situées à Saint-Gédéon-de-Beauce, qui est le fournisseur. 
«C'était une mesure nécessaire pour le passager. L'hiver, quand t'arrives, qu'il neige ou qu'il pleut, t'es content d'être à l'abri», résume Mathieu Claise, directeur des communications d'Aéroport de Québec inc., la société privée qui gère l'aéroport international Jean-Lesage. 
La structure, qui a coûté environ 1,5 million $, pourra éventuellement être réutilisée et desservir les postes d'embarquement du côté des arrivées et des départs intérieurs. «Ça peut se revendre aussi», souligne M. Claise, impressionné par la qualité des matériaux et l'effet d'ensemble.