Comme pour Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente, Notre-Dame-des-Anges a été créée en 1855 dans le but de soustraire des taxes municipales l'Hôpital général de Québec (photo), son unique occupant.
Comme pour Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente, Notre-Dame-des-Anges a été créée en 1855 dans le but de soustraire des taxes municipales l'Hôpital général de Québec (photo), son unique occupant.

Notre-Dame-des-Anges: plus dense que Los Angeles!

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Le maire Régis Labeaume rêve de densifier la ville de Québec, mais il ne réussira probablement jamais à dépasser la densité de population de la municipalité de Notre-Dame-des-Anges, enclavée dans sa ville et qui compte plus d'habitants au kilomètre carré que la ville de Los Angeles, dont elle partage l'appellation.
En plein coeur de l'arrondissement de La Cité, Notre-Dame-des-Anges est assurément la plus petite municipalité du Québec en matière de superficie avec ses six hectares sur lesquels on trouve le monastère des Augustines, une église, un musée, un cimetière et le Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) qui était autrefois l'Hôpital général de Québec.
En raison de la présence des religieuses augustines et de plus de 320 résidants permanents du CHSLD, la population de la petite municipalité se chiffre à 427 habitants selon le ministère des Affaires municipales.
Densité
Cette population confère à Notre-Dame-des-Anges une densité de 7116 habitants par kilomètre carré, soit plus du double de Los Angeles. En fait, parmi les grandes villes américaines, seule New York surpasse Notre-Dame-des-Anges en matière de densité de population avec ses 9151 habitants par kilomètre carré.
La densité de population de la municipalité administrée par un conseil formé de quatre religieuses augustines rivalise même avec celle d'Istanbul, capitale de la Turquie et au 32e rang des villes les plus denses au monde.
Comme pour Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente, la municipalité a été créée en 1855 dans le but de soustraire des taxes municipales l'Hôpital général de Québec, son unique occupant.