Dans sa série de reportages en nomination, Mylène Moisan expliquait les rouages complexes— et les ratés— de la protection de la jeunesse.
Dans sa série de reportages en nomination, Mylène Moisan expliquait les rouages complexes— et les ratés— de la protection de la jeunesse.

Mylène Moisan en nomination au prix Jackman pour ses reportages sur la DPJ

La chroniqueuse du Soleil Mylène Moisan se distingue une fois de plus. Cette fois, son travail rigoureux sur les rouages de la direction de la protection de la jeunesse lui vaut une nomination au prix d'excellence en journalisme Jackman de la Fondation pour le journalisme canadien qui sera remis lors d'une cérémonie virtuelle le 11 juin.

Les textes en nomination sont «La machine de la DPJ», une série en quatre volets parue en juin 2019 dans la foulée de la mort tragique de la fillette de Granby qui a soulevé l'indignation partout au Québec.

Dans cette série, Mylène Moisan expliquait les rouages complexes— et les ratés— de la protection de la jeunesse.

Pour la présidente du jury du prix Jackman, Isabel Bassett, les reportages en nomination sont «un signal d'alarme indispensable pour nous permettre de nous adapter à un monde en mutation, et qui commence par la remise en question du statu quo et l'exigence de responsabilité, de transparence et d'une meilleure gestion», peut-on lire dans un communiqué.

«Les articles captivants et importants des candidats présélectionnés sont des exemples du quatrième pouvoir à son meilleur et montrent pourquoi nous avons plus que jamais besoin des médias», ajoute Mme Bassett, ancienne ministre de la Citoyenneté, de la Culture et des Loisirs et ancienne présidente et chef de la direction de TVO. Le prix Jackman est remis depuis 1996.

Le Soleil est en nomination dans la catégorie «petits médias» aux côtés de CBC Ottawa, pour une série de reportages sur SNC-Lavalin, du Telegraph-Journal pour son enquête sur la dépendance des services de police en tant que gardiens d'enfants pour le système provincial de foyers de groupe pour jeunes du Nouveau-Brunswick, du London Free Press, pour son projet multimédia sur les problèmes liés à la toxicomanie à London et le Saskatoon StarPhoenix/Regina Leader-Post, pour une enquête sur la transparence des administrations municipales.

La cérémonie virtuelle de remise de prix sera animée par Rick Mercer, qui a longtemps été à la barre de l’émission The Rick Mercer Report sur les ondes de la CBC.

Nous souhaitons la meilleure des chances à Mylène!