Musées et installations municipales fermés à Québec 

Le maire Régis Labeaume a annoncé la fermeture de toutes les installations municipales de la Ville de Québec samedi, après les avoir maintenues ouvertes vendredi. 

Il est à noter que les bureaux administratifs demeurent ouverts pour l’instant, mais la situation évolue rapidement. Le maire a rencontré les médias samedi après-midi, après le point de presse national du premier ministre. 

La décision de fermer les centres de sports, loisirs et communautaires à Québec a été prise après que le premier ministre François Legault ait déclaré l’état d’urgence sanitaire à Québec.

Les villes de Lévis et Montréal avaient déjà annoncé la fermeture de leurs installations vendredi.

«On prend nos décisions basées sur les directives de la santé publique. [Vendredi], on a posé des questions à savoir si on pouvait garder nos installations ouvertes, et ils nous ont dit oui. Aujourd’hui [samedi], c’est le moment de les fermer», a précisé le maire.

Régis Labeaume a aussi salué la gestion de François Legault. Il trouve que le gouvernement provincial «agit de la meilleure façon». La coordination et la cohésion de toutes les autorités concernées restent la clé d’un bon déroulement de la situation, selon lui.

«On rappelle qu’il faut se laver les mains et rester calme. On écoute le premier ministre et les directives de la santé publique», a ajouté le maire.

Masque pour les policiers?

Les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) doivent maintenant porter des masques lorsqu’ils interviennent dans les endroits qui pourraient avoir été fréquentés par des personnes ayant contracté la COVID-19. 

Du côté de Québec, ce n’est pas encore recommandé. La situation à Montréal se voulait plus particulière.

Mais ils seront prêts si la situation évolue. La Ville assure qu’elle a en sa possession le nombre de masques nécessaires pour assurer la protection de ses agents. 

Aucun cas de coronavirus n’a été détecté dans la région de la Capitale-Nationale, alors qu’une personne est atteinte dans Chaudière-Appalaches, elle habite à Lévis. 

Les ambulanciers sur la première ligne

Les ambulanciers sont parmi ceux qui ont le devoir d’intervenir et d’être au premier rang, même en situation de crise. «On est déjà des professionnels qui sont vigilants», note Guillaume Paquin, superviseur aux opérations de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ).

Le volume d’appels n’a pas augmenté, ajoute-t-il. Chaque jour, les équipes ont des rencontres pour faire le point de la situation avec les autorités concernées. Les employés demeurent informés de la situation à tous moments. 

Pour l’instant, pas de cas de coronavirus dans la Capitale-Nationale. Les équipes sont toutefois prêtes à intervenir s’ils traitent un patient qui présente les symptômes. Les ambulanciers ont aussi l’équipement en quantité suffisante.

«On souhaite que les gens disent la vérité et ne cachent pas leurs symptômes, on va agir en conséquence tout simplement. Pour évaluer les états de santé, plus les gens sont honnêtes plus ça se passe bien. Les gens peuvent avoir peur d’être mis en quarantaine et de manquer du travail. Il s’agit de leur santé et de la nôtre», indique le superviseur aux opérations pour la CTAQ.

Musées aussi fermés

La ministre de la Culture Nathalie Roy a aussi informé la population samedi que les musées d’État et le réseau de bibliothèques de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) emboîtent le pas aux établissements scolaires. Ils seront fermés pour une période de deux semaines.

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) suspend donc ses activités publiques et fermera ses portes dès samedi soir. Leur site Web sera mis à jour régulièrement afin de tenir les visiteurs informés. 

Le Musée de la civilisation fermera aussi, toutefois, ses opérations internes se poursuivent et ses fonctions administratives demeurent ouvertes. L’objectif demeure de limiter la propagation du virus.