La visibilité était très mauvaise sur l'autoroute 40 près de Montréal.

Montréal et Longueuil enregistrent des records de chutes de neige

Des records de précipitations ont été enregistrés dans certaines régions du Québec, jeudi, alors que le sud du Québec fait face à la plus importante tempête de neige de la saison jusqu'à maintenant.
Environnement Canada a confirmé qu'à 18h30, Longueuil avait reçu 50 centimètres de neige, alors que Montréal en avait reçu 45, soit deux de plus que le record établi en mars 1971.
Des records pourraient également être battus dans d'autres régions plus à l'est, où la neige continuait de tomber en début de soirée.
Conditions routières difficiles
Ces précipitations ont bien sûr rendu les conditions routières difficiles, particulièrement dans la grande région de Montréal. En après-midi, toutes les routes étaient enneigées et glissantes. La visibilité, elle, était réduite - voire nulle - en certains endroits.
En début de soirée, l'autoroute 30 était fermée entre la 15 et la 730, à Saint-Constant, de même que les bretelles en provenance de l'autoroute 20. L'échangeur Anjou pour passer de la 40 Est à la 25 Sud était également interdit d'accès aux automobilistes.
De manière générale, le ministère des Transports suggère d'éviter les autoroutes 20 et 30 en Montérégie.
Plus tôt, la 40 avait été fermée avait été fermée en deux endroits entre Trois-Rivières et Montréal.
Malgré les avertissements lancés tout au long de la journée, les autorités ont enregistré plusieurs accidents et autres sorties de route. Un carambolage a notamment impliqué une quinzaine de véhicules sur l'autoroute 40 Ouest, à la hauteur de Saint-Cuthbert, dans Lanaudière. Heureusement, aucun blessé n'avait été rapporté en début de soirée.
Autobus immobilisés
À Montréal, le Service de police a mis sur pied un centre de commandement pour coordonner les opérations d'urgence. La police a demandé à la population d'éviter les déplacements en voiture au centre-ville. Des autobus de la Société de transport de Montréal ont par ailleurs été immobilisés en raison de la neige qui s'est accumulée sur la chaussée. Les opérations de chargement devraient débuter vendredi matin.
À Laval, un centre de coordination des mesures d'urgence a également été mis sur pied. La Société de transport a quant à elle décidé de retirer tous ses véhicules de la route en après-midi. Elle a plus tard annoncé, par sa page Facebook, que le service avait repris vers 17 h mais uniquement sur les grandes artères.
Vols retardés ou annulés
La tempête a par ailleurs cloué au sol plusieurs avions à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal, de même qu'à l'aéroport Jean-Lesage, à Québec.
De son côté, le transporteur par autocars Orléans Express indiquait que tous ses départs étaient maintenus «sous conditions». Des retards ont toutefois été enregistrés au cours de la journée, de même que pour le transporteur ferroviaire Via Rail.
Pannes d'électricité
Entre-temps, de nouvelles pannes d'électricité se sont déclarées. Hydro-Québec en dénombrait plus de 4500 à 20 h. Les régions de Montréal, des Laurentides et de l'Outaouais étaient les plus affectées. Par contre, le courant a été rétabli jeudi pour 2000 des 2300 clients qui étaient toujours sans électricité depuis la première tempête de vendredi dernier.
Les mauvaises conditions météorologiques ont compliqué le travail des employés de la société d'État, souvent contraints d'utiliser des raquettes ou des motoneiges pour aller réparer les bris.
Annulations chez Nez Rouge
Nez Rouge a par ailleurs annulé plusieurs activités qui devaient avoir lieu en soirée, notamment à Montréal, Laval, Longueuil, Trois-Rivières, Québec et Sherbrooke. L'organisme indique qu'il ne peut mettre en péril la sécurité des bénévoles qui raccompagnent les fêtards et qui ramènent leur véhicule.
Les précipitations devraient normalement cesser sur la plupart des régions dans la nuit de jeudi à vendredi.