De petits groupes de protestataires ont incendié au moins un véhicule et ont lancé des projectiles à la police. Les autorités ont répondu au moyen de gaz lacrymogène.

Viol à la matraque: une manifestation dégénère près de Paris

Une manifestation qui était d'abord pacifique visant à dénoncer le viol allégué d'un jeune homme noir par des policiers a dégénéré, samedi, en banlieue de Paris.
De petits groupes de protestataires ont incendié au moins un véhicule et ont lancé des projectiles à la police. Les autorités ont répondu au moyen de gaz lacrymogène.
Des centaines de manifestants se sont rassemblés devant le palais de justice de la banlieue de Bobigny, au nord de Paris, réclamant justice pour l'homme de 22 ans arrêté le 2 février à Aulnay-Sous-Bois par quatre policiers durant une vérification d'identité.
Le jeune homme, qui est toujours hospitalisé, soutient avoir été sodomisé avec une matraque de police. De telles allégations ont entraîné une vague de manifestations de nuit depuis une semaine dans plusieurs petites villes françaises où vivent de nombreux membres de communautés culturelles en situation de minorité.
Un policier a été accusé de viol et ses trois collègues, de violences volontaires. Les quatre ont démenti les allégations.
Dans la foulée des affrontements qui ont éclaté, samedi, une camionnette de la station de radio RTL a été incendiée.