La ministre française de la Culture, Françoise Nyssen.

Une mission pour améliorer la visibilité des artistes francophones en France

Le gouvernement français a annoncé mercredi le lancement d’une mission afin d’améliorer la création et la diffusion des artistes francophones en France, qui manquent souvent de visibilité.

«J’ai confié aujourd’hui une mission [...] afin d’améliorer la politique du ministère de la Culture pour le soutien et la diffusion des artistes francophones de tous les horizons en France», a annoncé la ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, lors de l’ouverture à Paris de la Conférence internationale pour la langue française et le plurilinguisme dans le monde.

L’objectif est «une meilleure prise en compte des conditions de création et d’exposition en France des artistes d’expression française venus du monde entier», précise la lettre de mission, dont l’AFP a eu connaissance.

Ce soutien doit en particulier passer par le nouveau projet de théâtre à Paris dédié à la création francophone, que le ministère de la Culture avait récemment annoncé.

Ce projet, baptisé le «Théâtre ouvert», intègrera «pleinement» la «remarquable expertise» du théâtre parisien du Tarmac, qui était également dédié à la création francophone à Paris mais qui ferme au profit du Théâtre ouvert.

Cette fermeture a suscité l’indignation d’artistes, qui ont dénoncé dans une pétition la «décapitation» d’un lieu qui est un «fer de lance des cultures francophones en France».

Outre le théâtre, la mission lancée par Mme Nyssen va explorer la possibilité de programmes de «bourses, de résidences et d’accompagnement dans la durée» avec l’ensemble des acteurs culturels.

L’objectif plus global de la mission, prévue pour s’achever fin juin, est de «faire vivre chez nos concitoyens une conscience linguistique partagée avec le monde francophone», précise la lettre de mission.

Cette dernière a été confiée à l’écrivain Paul de Sinety, ancien commissaire général de la présence française à la Foire du livre de Francfort en 2017, et Xavier North, ex-délégué général à la langue française et aux langues de France, au ministère de la Culture.