L'autocar transportait des touristes venant de Morelia, capitale de l'État du Michoacan, qui se rendaient sur les plages de l'État de Guerrero, sur la côte pacifique.

Une collision fait 24 morts au Mexique

Au moins 24 personnes ont péri brûlées et neuf ont été blessées jeudi dans une collision entre un camion-citerne et un autocar de touristes mexicains dans le sud du Mexique, ont annoncé les autorités.
La collision entre les deux véhicules a provoqué une explosion au cours de laquelle sont morts carbonisés le chauffeur du camion-citerne ainsi que de nombreux passagers de l'autocar.
L'accident, qui s'est produit en début de matinée sur une autoroute à la frontière des États de Guerrero et Michoacan, a fait jusqu'à présent 24 morts, a déclaré Roberto Álvarez Heredia, porte-parole de la sécurité de l'État de Guerrero, dans un communiqué.
La collision entre les deux véhicules a provoqué une explosion au cours de laquelle sont morts carbonisés le chauffeur du camion-citerne ainsi que de nombreux passagers de l'autocar, a indiqué Marco César Mayares, secrétaire de la protection civile du Guerrero.
Il avait, dans un premier temps, fait état d'un bilan de 20 morts.
«J'exprime toute ma solidarité aux familles qui ont perdu des proches au cours de ce tragique accident», a écrit sur Twitter le président mexicain Enrique Pena Nieto.
L'autocar transportait des touristes venant de Morelia, capitale de l'État du Michoacan, qui se rendaient sur les plages de l'État de Guerrero, sur la côte pacifique.
Tous les passagers seraient de nationalité mexicaine, selon les autorités. L'identification des victimes est cependant toujours en cours.
Des soldats ont été dépêchés sur les lieux de l'accident afin de sécuriser la zone jusqu'à ce que le travail des secours soit terminé et l'autoroute complètement dégagée.
Carlos Vieyra, l'un des survivants de l'accident, a raconté aux secours qu'il se rendait en famille sur la côte mexicaine, lorsque les passagers ont senti «un impact» à l'arrière du bus.
L'explosion s'est produite peu après. Les survivants ont essayé de sortir du bus «au milieu des flammes», selon la protection civile.