Al-Chabab, le groupe islamiste le plus violent de l'Afrique, a rapidement revendiqué l'attaque contre l'hôtel.

Une attaque fait 23 morts en Somalie

MOGADISCIO - L'explosion d'une voiture piégée devant un populaire hôtel de Mogadiscio, en Somalie, a fait au moins 23 morts et plus de 30 blessés, samedi, ont rapporté les autorités.

Des coups de feu continuaient à retentir alors que les forces de sécurité tentaient de déloger les combattants terrés dans le bâtiment, a indiqué la police. Deux autres déflagrations ont été entendues, dont l'une provoquée par un attentat-suicide à la bombe.

Dans un entretien téléphonique avec l'Associated Press, le capitaine Mohamed Hussein a révélé qu'une vingtaine de personnes, dont des membres du gouvernement, pourraient être piégées dans l'hôtel Nasa-Hablod.

Il a ajouté que trois des cinq assaillants avaient été tués, que les autres s'étaient réfugiés au dernier étage, qu'ils lançaient des grenades aux soldats et avaient coupé le courant dans l'immeuble.

Cet assaut survient deux semaines après que plus de 350 personnes eurent perdu la vie à la suite de l'explosion d'un camion dans une rue animée de Mogadiscio, l'attentat le plus meurtrier de l'histoire du pays.

Al-Chabab, le groupe islamiste le plus violent de l'Afrique, a rapidement revendiqué l'attaque contre l'hôtel.

Un colonel et un ancien politicien figurent parmi les victimes, a précisé le capitaine Hussein.

L'hôtel Nasa-Hablod est situé près du palais présidentiel et fréquenté par l'élite somalienne.